Vol de cocaïne au 36 : le chef des stups avait recommandé l'installation de caméras

le
1
Une saisie par les douanes (photo d'illustration).
Une saisie par les douanes (photo d'illustration).

Le commissaire Thierry Huguet, chef de la brigade des stupéfiants au 36, quai des Orfèvres, siège de la police judiciaire parisienne, a été auditionné par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) dans le cadre de la disparition de 52 kilos de cocaïne dans la salle des scellés. Lors de son audition, le patron a rappelé la procédure suivie par son service lors des saisies de drogue.LIRE aussi notre article "50 kilos de cocaïne disparaissent au Quai des Orfèvres" Selon nos informations, il est l'auteur de plusieurs notes de service concernant la surveillance des scellés. Il avait régulièrement recommandé à sa hiérarchie l'installation de caméras de vidéosurveillance dans ce bureau où les marchandises saisies lors des perquisitions sont regroupées. Si une partie des bureaux des stups est sous surveillance vidéo, la salle où sont stockés les scellés ne l'est pas. La demande était restée sans réponse.Deux jeux de clésPar ailleurs, toujours selon nos informations, il existe deux jeux de clés qui servent à l'ouverture de cette salle. L'un en possession du patron des stups, l'autre détenu par le chef d'état-major. Contrairement à une rumeur, les 52 kilos de stupéfiants ne proviennent pas du démantèlement du réseau de trafiquants opéré début juillet dans la cité Reverdy à Paris 19e. Mercredi, un fonctionnaire de la brigade des stupéfiants avait alerté sa hiérarchie sur la disparition de 52 kilos...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4300347 le vendredi 1 aout 2014 à 16:23

    il y'a cameras pour surveiller les tomate carotte bizarre tout ça