Voitures de tourisme : le DTM pour les nuls

le
0
Le championnat de DTM, qui débute ce week-end à Hockenheim, compte neuf dates sur son calendrier 2015.
Le championnat de DTM, qui débute ce week-end à Hockenheim, compte neuf dates sur son calendrier 2015.

Au pays d'Audi, de Mercedes et de BMW, on ne pouvait pas se passer d'un championnat. Les Allemands sont aussi fiers de leurs constructeurs que du DTM, "leur" championnat de voitures de tourisme qui écume les circuits outre-Rhin depuis trente ans. Malgré plusieurs tentatives non concluantes d'exporter certaines manches à l'étranger - notamment en Chine -, le DTM reste majoritairement disputé outre-Rhin, même si trois manches ont lieu hors de ses frontières cette saison (aux Pays-Bas, en Autriche et en Russie). Pourtant, à l'instar de la F1, la popularité de la discipline s'est étiolée ces dernières saisons. La baisse de la fréquentation est notamment liée à un syndrome que connaît bien la F1 : la domination d'un seul pilote, Mike Rockenfeller (Audi) en 2013 et Marco Wittmann (BMW) l'an dernier. L'ITR, le promoteur de la discipline, a donc décidé de prendre les devants, notamment en modifiant largement les week-ends de course. État des lieux à quelques heures de la première course de la saison sur le circuit d'Hockenheim ce week-end. Un week-end totalement remanié Pour en finir avec la domination à outrance d'un seul homme, l'IRT a frappé fort. Désormais, les qualifications se feront sous la même forme qu'en F1, avec deux sessions de vingt minutes organisées le matin de chaque course. Car il n'y a plus une mais deux courses par week-end, la première le samedi, la seconde le dimanche. Une façon de doper la motivation chez les pilotes puisqu'ils...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant