Voiture de police incendiée : Kevin Philippy a "déjà pardonné"

le
1
La voiture incendiée de Kevin Philippy, le 18 mai, à Paris.
La voiture incendiée de Kevin Philippy, le 18 mai, à Paris.

Quelques instants de sa vie rendus publics sur les réseaux sociaux, et le voilà devenu un héros national. Mercredi 18 mai, à Paris, des casseurs avaient mis le feu à la voiture de police dans laquelle il se trouvait. Kevin Philippy, jusque-là adjoint de sécurité de 29 ans, a été décoré samedi par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Au micro de RTL, lundi matin, il a confié n'avoir « aucune haine » contre les jeunes qui l'ont agressé violemment.

« Si j'avais sorti mon arme, ou si j'avais donné des coups, je serais passé du statut de héros à zéro. Ma carrière aurait pu se terminer », raconte-t-il. Et lorsqu'on lui demande s'il aimerait que les jeunes qui vous l'ont pris à partie (qui sont pour la plupart en garde à vue), soient condamnés lourdement, il répond sans hésiter : « Non, je n'ai aucune haine contre eux. Je suis en paix. Je souhaite qu'ils prennent conscience de ce qu'ils ont fait. J'ai déjà pardonné. »

Et lorsqu'on évoque sa promotion comme gardien de la paix, il confie : « Ce sera une fierté d'être considéré comme un gardien de la paix. »

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 7 mois

    Au bagne avec les incendiaires c'est de la même espèce !!!!!!