Voiture de police brûlée, enquête pour tentative d'homicide

le
24
ENQUÊTE POUR TENTATIVE D'HOMICIDE APRÈS L'INCENDIE D'UN VÉHICULE DE POLICE
ENQUÊTE POUR TENTATIVE D'HOMICIDE APRÈS L'INCENDIE D'UN VÉHICULE DE POLICE

PARIS (Reuters) - Une enquête pour tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique a été ouverte après l'incendie d'une voiture de police mercredi à Paris par des manifestants, a-t-on appris de source judiciaire.

Le véhicule de police a été bloqué Quai de Valmy par de jeunes contre-manifestants, à quelques centaines de mètres seulement de la place de la République où des policiers se rassemblaient contre la "haine anti-flic".

Scandant "Police partout, justice nulle part" ou "tout le monde déteste la police", les jeunes ont commencé à secouer la voiture, puis de la fumée s'est échappée de l'habitacle, a raconté un témoin à Reuters.

Les deux policiers qui se trouvaient à bord, dont une femme, ont pu en sortir avant que des flammes ne jaillissent, sous la protection de certains manifestants.

Une bombe fumigène semble avoir été jetée à bord, a-t-on souligné de source judiciaire. "L'engin a mis le feu aux sièges de la voiture de police", a précisé le témoin.

Une pancarte "poulets rôtis" a été laissée près du véhicule en feu, avant que les pompiers ne parviennent à éteindre l'incendie, qui a entièrement détruit le véhicule.

Le préfet de police avait interdit la contre-manifestation du collectif "Urgence, notre police assassine", qui devait se tenir peu avant celle des syndicats de policiers.

Mais une centaine de manifestants de ce collectif se sont néanmoins rassemblés aux abords de la place et se sont ensuite dirigés vers le Quai de Valmy, où ils ont mis le feu à la voiture de police.

(Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • g.joly1 il y a 7 mois

    Communiqué CGT : 1936-2016 : QUE L’HISTOIRE SE RÉPÈTE ! Après 3 mois de réactions, mobilisations, grèves, manifs, actions, interpellations… le gouvernement reste sourd à la rue et à l’opinion publique, largement défavorable à la loi Travail. Face à ce mépris des travailleurs, l’heure est à la généralisation des grèves et à la convergence de toutes les luttes si l’on veut obtenir le retrait de cette loi.

  • 445566ZM il y a 7 mois

    Impossible dans une capitale d'un état occidental. La notation de Paris baisse dangereusement, et les touristes sont très sensibles à ce type d'image. Les chambres ne seront pas chères cet été.

  • M6697655 il y a 7 mois

    quand on parle de l'extreme droite pour affoler les braves gens ça marche encore peur!! mais regardez depuis qq mois de quoi est capable l'extrême gauche ça fait encore plus peur !!

  • p.leveq3 il y a 7 mois

    Politicards complétement dépassés

  • 84188637 il y a 7 mois

    le pire dans l'histoire c'est que ce sont ces mêmes manifestants antiflics qui un beau jour iront porter plainte à la police parce que leurs mômes se feront racketer au collège ou au lycée

  • dioptaze il y a 7 mois

    Vivement l'extrême droite...

  • frivet il y a 7 mois

    qu'on mette

  • frivet il y a 7 mois

    vivement mai 2017 qu'on me à la porte les pantins qui nous gouvernent !!!!!!

  • patr.fav il y a 7 mois

    Et les politiques qui se croient dans une monarchie avec tous leurs avantages qui profitent à bloc du systèmes et ces médias qui font la même chose ras le bol !!!!!!!!!

  • glaty il y a 7 mois

    Cette faible démocratie Française va tout droit vers l'Anarchie. .Les politiques n'en sont pas encore conscients et pourtant,ça en prend le chemin,