Voir l'état de ses artères incite à mieux se traiter

le
0
Montrer à un patient ses artères obturées vaut mieux que se contenter d'en parler.

Après avoir découvert sur un scanner le mauvais état de leurs artères coronaires (artères nourrissant le c½ur), les patients traités pour excès de cholestérol réagissent. Ils sont deux fois plus nombreux que les autres à perdre du poids ou à suivre consciencieusement leur traitement et les recommandations d'hygiène de vie. À croire que, pour les patients à risque cardio-vasculaire accru, une image vaut parfois mille mots, suivant le précepte chinois. C'est du moins la conclusion qui s'impose en découvrant les résultats présentés la semaine dernière au Congrès annuel de l'association américaine de cardiologie à Chicago par le Dr Nove Kalia (Université de Saskatchewan, Canada).

Dans la première étude, les chercheurs ont comparé la façon dont 2100 patients prenaient leur traitement après avoir vu des images de leurs artères coronaires et pris connaissance de leur niveau de risque afférent. Dans la seconde étude, concernant 518 patients, le même test

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant