Voile - Trophée Jules-Verne : Joyon jette l'éponge et rentre à Brest

le
0
Voile - Trophée Jules-Verne : Joyon jette l'éponge et rentre à Brest
Voile - Trophée Jules-Verne : Joyon jette l'éponge et rentre à Brest

Une semaine après son départ de Brest, Francis Joyon et son équipage ont décidé de mettre un terme à leur tentative contre le record du Trophée Jules-Verne, tour du monde en trimaran et en équipage, face à des conditions météo défavorables.

Le pot au noir aura eu raison de la tentative de Francis Joyon et de son équipage à bord d’IDEC Sport contre le record du tour du monde en équipage sur trimaran, le Trophée Jules-Verne. Parti de Brest dimanche dernier, le navigateur, après avoir discuté avec son routeur à terre Marcel Van Triest et les membres de son équipage, a décidé de faire demi-tour et de rentrer à Brest. « Entre grains d’une violence inouïe, et des longs moments totalement déventés, j’ai beaucoup réfléchi hier avant de poser la question à Marcel van Triest sur l’opportunité de poursuivre notre tentative, a assuré Francis Joyon dans un communiqué publié sur le site officiel de son équipe. Il s’avère qu’avec ce retard imprévisible pris à l’équateur, nous ne serons pas en mesure d’accrocher les dépressions en formation du côté du cap Frio, au large du Brésil. En continuant notre route, nous risquions fort de nous présenter à Bonne Espérance avec un retard insurmontable. »

Joyon ne désespère pas

Mais, pour Francis Joyon, il est impensable d’abandonner l’idée d’aller chasser le record détenu depuis janvier 2012 par Loïck Peyron (45 jours, 13 heures, 52 minutes et 53 secondes). « Nous ne renonçons pas. La possibilité de faire demi-tour fait partie de ce genre de défi, et nous l’avions évoquée dès notre départ de Brest le week-end dernier, confirme Francis Joyon dans ce même communiqué. Nous allons de nouveau traverser les zones à grains du pot au noir pour rallier Brest dimanche prochain, et débuter un nouveau stand by. » Une fois de retour dans son port d’attache, Francis Joyon sera aux aguets de l’évolution de la météo au-dessus de l’Océan Atlantique, dans le but de calculer au mieux une nouvelle fenêtre de tir pour lancer une tentative contre le record du Trophée Jules-Verne.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant