Voile. Transat AG2R : les vieux briscards sont arrivés sur le tard

le
0
Salut amical entre Michel Desjoyeaux et Kito de Pavant qui, respectivement avec Corentin Horeau et Gwénaël Gbick, ont terminé 10e et 12e de la Transat AG2R.
Salut amical entre Michel Desjoyeaux et Kito de Pavant qui, respectivement avec Corentin Horeau et Gwénaël Gbick, ont terminé 10e et 12e de la Transat AG2R.

Six heures du matin, dans le port de Gustavia. Les vieux briscards - Michel Desjoyeaux, Jean Le Cam et Kito de Pavant -, qui cumulent onze participations et trois victoires dans la Transat AG2R, en terminent enfin avec cette édition, deux jours après les vainqueurs (Paul Meilhat et Gwenaël Ghainet). Les trois skippers et leurs coéquipiers mettent un terme à 24 jours de navigation et environ 4 500 miles nautiques parcourus (7 242 km) depuis le départ de Concarneau, avec des monocoques identiques (des Figaro-Benneteau). Ces navigateurs expérimentés ont payé cher leur stratégie : après le passage virtuel à La Palma dans les Canaries, ils ont opté pour une navigation par le nord. Un choix déterminant qui explique l'écart entre eux et les premiers arrivés passés par le sud. Leurs monocoques - Bretagne-Crédit mutuel Performance de Michel Desjoyeaux associé à Corentin Horeau, Interface Concept de Jean Le Cam et Gildas Mahé et Made in Midi (Kito de Pavant et Gwénaël Gbick) terminent respectivement à la 10e, 11e et 12e place.

Pourtant, leur arrivée est saluée par de nombreux badauds sur le port. D'autant que leur final a été aussi haletant que pour les premières places. Au cours de la dernière nuit, Bretagne-Crédit mutuel Performance (Michel Desjoyeaux et Corentin Horeau) a réussi...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant