Voile - Transat AG2R : deux générations pour une transatlantique

le
0
Michel Desjoyeaux, Jean Le Cam, Roland Jourdain, Kito de Pavant font partie des anciens vainqueurs à retenter l'aventure de la Transat AG2R qui démarre dimanche.
Michel Desjoyeaux, Jean Le Cam, Roland Jourdain, Kito de Pavant font partie des anciens vainqueurs à retenter l'aventure de la Transat AG2R qui démarre dimanche.

Pour sa 12e édition, la transat AG2R s'offre un plateau de haute volée, avec nombre de "pointures". Cette transatlantique, incontournable depuis ses débuts, s'élancera dimanche depuis le port breton de Concarneau pour rallier l'île de Saint-Barthélemy dans les Caraïbes. Une traversée d'une vingtaine de jours pour les meilleurs de cette course entre équipages qui s'affrontent en duo et tous à bord d'un bateau identique. Long de dix mètres, les monocoques Figaro 2, réputés lents, promettent une course serrée, stratégique et intense. D'autant que dans les rangs des quinze équipages, l'expérience et le talent n'est pour beaucoup plus à démontrer. Revue de détail avant le grand départ. La course : deux segments, 7 200 km Ce dimanche à Concarneau, les quinze équipages prendront le large pour près de 3 890 milles nautiques soit près de 7 200 kilomètres. Un parcours qui se divisera en deux segments, comme l'explique Gilles Chiorri, le directeur de la course : "Le premier, jusqu'à La Palma (îles Canaries) se déroulera dans un régime perturbé de fin d'hiver et on a vu récemment que ça pouvait être fort, a-t-il expliqué. Ensuite, jusqu'à l'arrivée, les conditions seront plus stables." En 1992, Michel Desjoyeaux, alors associé à Jacques Caraës, a bouclé la première édition en 24 jours et 8 heures. Dix ans plus tard, lors de la dernière édition, Gildas Morvan et Charlie Dalin s'étaient imposés en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant