Voile - Solitaire du Figaro : la boîte à souvenirs de Jérémie Beyou

le
0
Vainqueur à trois reprises de la Solitaire du Figaro, le skipper Jérémie Beyou tentera de s'imposer à nouveau, dès dimanche.
Vainqueur à trois reprises de la Solitaire du Figaro, le skipper Jérémie Beyou tentera de s'imposer à nouveau, dès dimanche.

Sa saison ne lui laisse aucun répit. Jérémie Beyou, 34 ans, est sur tous les fronts : la Solitaire du Figaro où il tentera dès dimanche de remporter un quatrième titre, une participation au Tour de France à la voile en juillet prochain et la préparation de son Imoca en vue du prochain Vendée Globe en 2016. Des challenges difficiles, tant la concurrence est rude, notamment sur la Solitaire du Figaro où la lutte s'annonce acharnée avec une quarantaine de skippers, dont Yann Eliès (double vainqueur de l'épreuve en 2012 et 2013). En ligne de mire : une quatrième victoire qui permettrait à Jérémie Beyou d'être le marin le plus titré de l'épreuve. Malgré la pression, le skipper breton sait garder son calme, se montrer serein et prendre le temps. Quelques jours avant le départ de Bordeaux, il a d'ailleurs accepté pour Le Point.fr d'ouvrir sa boîte à souvenirs sur la Solitaire du Figaro qu'il dispute pour la quinzième fois. Il revient sur ses trois succès (2005, 2011 et 2014), sur la maturité qu'il a acquise au fil des éditions et sur l'importance de l'approche psychologique de cette course monotype sans assistance, passage obligé pour les skippers jeunes et confirmés. 2005 : "un aboutissement" "Ça faisait neuf ans que je faisais la Solitaire et, depuis trois éditions, j'avais le niveau technique et sportif pour l'emporter. Mais je n'avais pas encore eu le déclic psychologique : il ne faut pas seulement être rapide, il faut aussi savoir...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant