Voici le cousin anglais du Mont-Saint-Michel

le
0

EN IMAGES - Moins imposant mais tout aussi charmant que son homologue français, le Saint Michael’s Mount situé dans les Cornouailles cumule les points communs avec son voisin normand tout en cultivant ses différences.

So british! Le Saint Michael’s Mount ne vous dit peut-être rien. Situé dans les Cornouailles, au sud-ouest du Royaume-Uni, ce dernier est le cousin de l’incontournable... Mont-Saint-Michel! Partageant tous les deux une histoire similaire, le mont anglais cultive pourtant ses différences.

En 1150, l’abbé Bernard du Mont-Saint-Michel de Normandie lance la construction d’un monastère bénédictin sur l’île anglaise pour faire rayonner le royaume des Plantagenêts des deux côtés de la Manche. Par la suite le château dominant l’île sera vendu à une famille d’origine normande qui l’habite toujours, les Saint Aubyn. Si l’anglais semble être une copie du français, il ne manque pourtant pas de singularités.

Des jardins tropicaux

Au premier abord on peut se dire que pour ces deux monts, c’est David contre Goliath! En effet quand le Mont-Saint-Michel reçoit 3 millions de visiteurs chaque année, son cousin britannique peut faire triste mine avec seulement 300.000 visites. Mais ce n’est pas tout! Si 500 mètres séparent St Michael’s Mount du rivage, pour notre normand préféré il faut marcher sur quatre kilomètre avant de s’en approcher. Il existe tout de même des navettes (en bus ou en bateau) pour relier la terre ferme.

Autre petite bataille de chiffre: au Mont-Saint-Michel on dénombre 41 habitants à l’année contre 30 à Saint Michael’s Mount. De plus, vous ne pourrez pas apercevoir du mont anglais les impressionnantes marées qu’a connue la Normandie en mars dernier. Néanmoins, le Saint Michael’s Mount possède deux atouts que son cousin français peut lui envier: un petit port fort sympathique et un jardin orné de plantations tropicales qui ont su s’habituer au climat pluvieux britannique.

Si vous trouvez d’autres monts semblables au Mont-Saint-Michel contactez-nous! En attendant voici un détour en images du St Michael’s Mount...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant