Voeux de Hollande : «Je veux en finir avec le dénigrement et le découragement»

le
3
Voeux de Hollande : «Je veux en finir avec le dénigrement et le découragement»
Voeux de Hollande : «Je veux en finir avec le dénigrement et le découragement»

Comme chaque année, le président de la République française a prononcé ses voeux pour l'année à venir. Pour sa troisième apparition lors d'une telle occasion, François Hollande s'est exprimé durant un peu plus de 9 minutes. Selon l'Elysée, le chef de l'Etat avait promis un état d'esprit «combatif» pour donner le ton de 2015.

Et depuis son bureau, François Hollande a effectivement affiché ce visage combatif. Dès ses premiers mots, le chef de l'Etat a parlé de «confiance», de «volonté» ou encore d'«audace» et de «solidarité». «Je veux en finir avec le dénigrement et le découragement (...) La France avancera l'année prochaine dans tous les domaines», a-t-il notamment expliqué en citant la loi Macron ou encore «un grand plan numérique» pour l'école. François Hollande a également exhorté la France à proposer une «déclaration des droits de l'humanité pour préserver la planète» en vue de la conférence sur le climat de 2015. 

«La France avancera donc l'année prochaine, dans tous les domaines et pour tous (...) Ce combat, je le mènerai jusqu'au bout, contre les conservatismes, et ils sont nombreux, contre les populismes, et ils sont dangereux", a encore dit François Hollande. 

Le président de la République a également reconnu que l'année 2014 avait été «rude». «J'ai tenu bon et suivi le cap que j'avais fixé», a-t-il expliqué, citant le pacte de responsabilité et la réforme territoriale. En conclusion, il a envoyé un message aux «personnes seules», aux «démunis» et aux «victimes des drames des derniers mois» : «Mon message, c'est la confiance». 

Après la diffusion des voeux du chef de l'Etat, François Hollande a prévu de se rendre au Petit Palais (VIIIe arrondissement de Paris) afin de rencontrer les effectifs du dispositif de sécurisation des Champs-Elysées et visiter le «PC secours aux personnes», selon un communiqué publié par l'Elysée mercredi en fin ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le jeudi 1 jan 2015 à 10:04

    Le bateau coule et il ferme les yeux en lançant des incantations,incapable de faire les réformes connues et nécessaires, incapable de faire des économies::METTRE EN PLACE LA TVA SOCIALE,RÉDUIRE LE NOMBRE DES FONCTIONNAIRES(35000 DE PLUS EN 2013)ET DES PARLEMENTAIRES, PLAFONNER ET FISCALISER TOUS LEURS REVENUS ET AVANTAGES,FONCTIONNAIRES(35000 DE PLUS EN 2013)SUPPRIMER LES RÉGIMES SPÉCIAUX,LA RETRAITE À 65 ANS POUR TOUS,39hs DE TRAVAIL PAR SEMAINE TOUS,3jrs de DÉLAI DE CARENCE EN ARRÊT MALADIE

  • janaliz le jeudi 1 jan 2015 à 00:09

    Et nous avec lui !

  • Berg690 le mercredi 31 déc 2014 à 21:47

    Encore raté!