Vodafone se dit à un tournant, la Bourse apprécie

le
0

* Ebitda de £5,79 mds au S1, meilleur que prévu * Première hausse du résultat semestriel depuis quatre ans * Croissance organique de 1,2% au T2 * Vodafone veut plus de réglementation en Europe * Le titre en hausse de 4,5% à la Bourse de Londres par Paul Sandle LONDRES, 10 novembre (Reuters) - L'opérateur télécoms britannique Vodafone VOD.L a annoncé mardi une première hausse de ses résultats semestriels en quatre ans, qui lui permet de se montrer optimiste sur ses performances de l'ensemble de l'année, désormais attendues vers le haut de sa fourchette de prévision. Le deuxième opérateur mondial de téléphonie mobile a fait état d'une croissance organique de 1,2% du revenu de ses services en juillet-septembre, deuxième trimestre de son exercice décalé, soit une amélioration par rapport aux +0,8% du premier trimestre et un chiffre meilleur qu'attendu, les analystes tablant en moyenne sur +0,9%. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) sur les six premiers mois de l'exercice a progressé de 1,9% à 5,79 milliards de livres (8,1 milliards d'euros), au-dessus du consensus qui était à 5,69 milliards, les investissements de Vodafone dans ses réseaux 4G commençant à porter leurs fruits. "Nous avons atteint un tournant important pour le groupe avec un retour à une croissance organique (...) et un Ebitda positif au premier semestre", a déclaré le directeur général Vittorio Colao. A la Bourse de Londres, l'action gagne 4,45% à 224 pence vers 12h00 GMT, après un plus haut de huit semaines à 225,70, en réaction à cette première progression des résultats semestriels depuis l'exercice 2011-2012. Pour l'ensemble de l'exercice clos en mars, Vodafone table maintenant sur un résultat compris entre 11,7 et 12,0 milliards de livres, alors que sa prévision précédente allait jusqu'à 11,5 milliards. Vittorio Colao a fait état d'une stabilisation en Europe, avec une croissance organique dans sept des 13 marchés du groupe au premier semestre, et un rythme de redressement particulièrement fort dans les pays d'Europe du Sud. L'amélioration des conditions économiques en Europe a coïncidé avec la nouvelle offre 4G de Vodafone, qui après deux années d'investissements dans ses réseaux est maintenant en mesure de proposer ce service à 80% de sa clientèle. La concurrence reste cependant intense et les revenus des services ont baissé au deuxième trimestre en valeur absolue, malgré une amélioration en tendance, a ajouté le directeur général. Les investisseurs sont de nouveau focalisés sur les performances de Vodafone en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni après l'échec en septembre des négociations entre le groupe et le câblo-opérateur Liberty Global LBTYA.O sur un échange d'actifs. IPO INDIENNE À L'ÉTUDE Vittorio Colao a précisé que Vodafone continuerait de développer ses propres services convergents - comprenant la téléphonie mobile, l'internet et les contenus télévisés - en Espagne, au Portugal, en Italie et en Allemagne. Les réseaux de Vodafone n'ont rien à envier, au contraire, à ceux de la concurrence en Europe mais les anciens monopoles comme Deutsche Telekom DTEGn.DE et BT BT.L ont un avantage indu en utilisant des infrastructures anciennes en cuivre, souvent financées par le contribuable, a-t-il déploré. "Ces groupes ont clairement pour ambition de revenir sur 30 ans de choix pour le consommateur et de rétablir leurs anciens monopoles afin de rendre la concurrence plus difficile pour les autres acteurs", a-t-il dit à des journalistes. BT a obtenu fin octobre le feu vert des autorités britanniques de la concurrence pour racheter l'opérateur mobile EE, leader du marché au Royaume-Uni, dont les propriétaires actuels Orange ORAN.PA et Deutsche Telekom deviendront actionnaires de l'ex-monopole. ID:nL8N12S2KP Pour Vittorio Colao, les régulateurs européens doivent favoriser l'investissement dans la fibre optique et envisager également des conditions d'utilisation plus strictes des réseaux historiques. Vodafone, pénalisé comptablement par la vigueur du sterling puisqu'il réalise plus de la moitié de son activité dans la zone euro, a fait savoir qu'il publierait ses résultats non plus en livres mais en euros à partir de l'exercice prochain. Il a par ailleurs confirmé avoir engagé les préparatifs d'une mise en Bourse de sa filiale indienne, prévue pour l'année prochaine si les conditions de marché le permettent. Vodafone a recruté 4,4 millions de clients supplémentaires en Inde sur le semestre écoulé, pour un total de 188,2 millions dans ce pays. (Véronique Tison pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant