Vodafone rehausse ses prévisions, le titre monte

le
0

* Nette amélioration des revenus organiques des services au T2 2014-2015 * Partie basse de la fourchette des prévisions annuelles relevée * Le titre prend près de 6% à Londres (Actualisé avec détails, cours de Bourse) par Kate Holton LONDRES, 11 novembre (Reuters) - Vodafone a relevé mardi la partie basse de sa fourchette de prévisions de résultats pour l'exercice 2014-2015 après avoir enregistré des performances commerciales moins mauvaises que prévu au deuxième trimestre en Europe. Confronté à la concurrence de plus en plus frontale de groupe de médias et d'opérateurs de téléphonie fixe, le numéro deux mondial de la téléphonie mobile a également annoncé son intention de lancer des services haut débit et télévision en Grande-Bretagne afin d'élargir son offre. Vers 10h00 GMT, le titre Vodafone avançait de 5,70% à 219,7 pence à la Bourse de Londres, un pic de six mois, affichant ainsi la plus forte hausse de l'indice Stoxx .STOXX et de l'indice Stoxx 50 .STOXX50E . La valeur a ainsi repris 21% depuis un creux touché en octobre mais reste en repli de quelque 10% depuis le début de l'année, après une hausse de 53,5% en 2013. Le rebond du titre tire vers le haut l'indice regroupant les valeurs télécoms européennes .SXKP , progression sectorielle la plus marquée avec un gain de 2,37% à 311,68 points, un pic de quelque six ans et demi. Depuis le début de l'année, cet indice gagne 4,7%, faisant ainsi mieux que le Stoxx 600 (+3,3%). "Nous avons fait des progrès au cours du trimestre. Il y a des signes de plus en plus tangibles d'une stabilisation de nombre des pays européens où nous sommes présents", déclare le directeur général de Vodafone, Vittorio Colao, dans le communiqué de résultats. "Notre programme d'investissements de deux ans, de 19 milliards de livres, est bien lancé et les clients commencent à en voir les bénéfices." Vodafone, longtemps uniquement présent dans la téléphonie mobile, s'est lancé dans un vaste programme visant à construire ou à acheter des réseaux haut débit afin de ne pas se laisser distancer par les prestataires offrant le "quadruple play", à savoir des services de téléphonie mobile, téléphonie fixe, internet et télévision. HAUSSE DU DIVIDENDE INTERMÉDIAIRE Vodafone finance ce programme avec une partie de la somme générée par la cession de sa participation dans l'américain Verizon Wireless. Selon les analystes, l'incursion de Vodafone dans la téléphonie fixe, la télévision et des services mobiles 4G, a contribué à l'amélioration des résultats. Le mois dernier, l'opérateur néerlandais KPN KPN.AS avait également fait état d'une décélération du recul de ses ventes et de ses bénéfices, récoltant les premiers fruits de sa stratégie d'investissements dans des réseaux plus rapides. "Les chiffres de Vodafone montrent une amélioration et avec seulement 6% des clients européens passés à la 4G et un programme d'investissements qui a à peine commencé, le moment où Vodafone sera en mesure d'annoncer une croissance de ses revenus de services a probablement été avancé", estiment les analystes de Citi. Les revenus organiques des services de Vodafone, un paramètre qui ne tient pas compte des ventes de terminaux ni des mouvements de changes, ont ainsi baissé de 1,5% sur le trimestre à fin septembre, deuxième de l'exercice, alors que les analystes prévoyaient en moyenne un recul de 2,8%. Ces revenus avaient baissé de 4% à 5% lors des six trimestres précédents. Pour l'ensemble de 2014-2015, le groupe britannique dit tabler désormais sur un excédent brut d'exploitation (EBE) compris entre 11,6 et 11,9 milliards de livres (14,8 à 15,2 milliards d'euros) contre une fourchette précédente de 11,4 à 11,9 milliards. Vodafone a également annonce une hausse de 2% de son dividende intermédiaire. (Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant