Vladimir Poutine surfe sur la vague nationaliste russe 

le
0
La comparution des assassins de supporteurs du Spartak Moscou a donné lieu à des manifestations de l'extrême droite.

De notre correspondant à Moscou

La gestion des supporteurs de football, accompagnés de leurs cortèges nationalistes, pose un véritable défi aux autorités russes. Mardi, s'est ouvert le procès très sensible de deux Tchét­chènes, accusés d'avoir tué en juillet 2010, au cours d'une rixe, un fan du Spartak de Moscou, Iouri Volkov. Parallèlement, l'audition des assassins d'Egor Sviridov, autre supporteur du Spartak abattu le 6 décembre dernier, se poursuit dans la capitale russe. Le fait que les deux inculpés soient originaires de la république caucasienne de Kabardino-Balkarie avait conduit la nébu­leuse d'extrême droite à organiser à deux pas du Kremlin une manifestation violente d'un millier de personnes.

La mouvance nationaliste n'entend pas en rester là. Les dirigeants du Comité de la Marche russe entendent manifester à Moscou le 4 novembre, sous les bannières: «Pour une Russie russe» et «Arrêtons de nourrir le Caucase». Un véritable pied de nez au

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant