Vladimir Poutine place ses pions en région

le
0
Plusieurs gouverneurs de province viennent de démissionner et d'être remplacés par le Kremlin. Ce jeu de chaises musicales intervient à la veille de l'entrée en vigueur d'une nouvelle loi prévoyant le retour à leur élection au suffrage universel.

Gouverneur de Mourmansk depuis mars 2009, une région stratégique notamment connue pour ses cimetières de sous-marins nucléaires, Dmitri Dmitrienko aurait dû rester en poste jusqu'au printemps 2014. Mais, hier, à la surprise générale, ce haut fonctionnaire a démissionné «pour convenances personnelles», selon la formule consacrée. Avant lui, trois hauts dirigeants régionaux ont quitté leurs fonctions avant l'heure: à Primorie, dans l'Extrême-Orient, à Archangelsk, au nord-ouest du pays, et enfin à Volgograd (Sud-Ouest). Aussitôt remplacés par des hommes du Kremlin.

Savamment orchestré par le pouvoir, ce jeu de chaises musicales intervient à la veille de l'intronisation de Vladimir Poutine, prévue le 7 mai, et surtout de l'entrée en vigueur, probablement à l'été, d'une nouvelle loi prévoyant le retour à... l'élection des gouverneurs russes au suffrage universel. Il s'agit de la plus importante concession du régime faite aux protestataires de l'hiver mos

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant