Vladimir Poutine ne déçoit jamais ses jeunes fans

le
0
Les propos martiaux du premier ministre russe ne sont pas du goût de la Géorgie.

Hors de question pour Vladimir Poutine de céder du terrain médiatique en cet été préélectoral. Le premier ministre russe a ouvert la semaine en collectionnant les déclarations chocs qui font sa popularité.

Il faut dire que les 4500 jeunes qu'il rencontrait lundi à Seliger, le camp d'été conçu en 2005 pour galvaniser la jeunesse et parer la contagion des révolutions «de couleur», étaient, sinon tout acquis à sa personne, du moins prêts à lui tendre les plus belles perches. Interrogé par un jeune Biélorusse sur la possibilité d'une fusion entre la Biélorussie et la Russie «comme au temps de l'Union soviétique», Vladimir Poutine a jugé le scénario «possible, très souhaitable et entièrement fonction de la volonté du peuple biélorusse», avant de conseiller à son interlocuteur: «Battez-vous pour cela!»

Dans la foulée, une participante originaire d'Ossétie du Sud, territoire rebelle de la Géorgie, qui a autoproclamé son indépendance après la guerr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant