Vladimir Poutine, l'encombrant ami de Gerhard Schröder

le
1
Gerhard Schröder et Vladimir Poutine, de vieux amis, ici en 2005.
Gerhard Schröder et Vladimir Poutine, de vieux amis, ici en 2005.

Il y a des amitiés gênantes que certains politiciens devraient oublier pour le "bien de l'État". François Mitterrand a entretenu pendant de bien trop nombreuses années des relations avec René Bousquet, secrétaire général à la police du régime de Vichy. Gerhard Schröder continue, lui, de s'afficher en public dès qu'il en a l'occasion avec Vladimir Poutine. L'ancien chancelier allemand a ainsi fêté lundi soir son 70e anniversaire en compagnie du président russe dans un restaurant de Saint-Pétersbourg. Devant les objectifs des photographes, l'ancien patron du SPD a serré chaleureusement dans ses bras le leader moscovite. Les Ukrainiens ont dû apprécier...La soirée était organisée par le consortium North Stream. Cette filiale de Gazprom, propriétaire du gazoduc qui approvisionne l'Allemagne à travers la mer du Nord en court-circuitant la Pologne et les Pays baltes, a comme président de son conseil de surveillance... Gerhard Schröder. Un poste rémunéré 250 000 euros par an que l'ancien chancelier s'est empressé d'accepter juste après sa défaite électorale contre Angela Merkel en 2005. Certaines "amitiés" sont mieux rémunérées que d'autres..."Tourner en ridicule"Les deux politiciens se sont trouvé des atomes crochus en s'opposant à George W. Bush sur le dossier du conflit irakien en 2003. Les ennemis de mes ennemis... Dans son dernier livre*, Gerhard Schröder, qui a adopté deux enfants en Russie prénommés Viktoria et Gregor, a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le mardi 29 avr 2014 à 16:24

    http://reseauinternational.net/blog/2014/03/15/les-etats-unis-pris-en-train-de-planifier-des-attaques-terroristes-en-ukraine/