Vladimir Poutine droit dans ses bottes nucléaires

le
0

« Je pense que la centrale de Fukushima sera réparée ». A l'encontre de l'avis des spécialistes, unanimes jusque-là, qui jugent au moins quatre réacteurs de Fukushima définitivement hors d'usage, Boulat Nigmatouline est confiant pour l'avenir de la centrale japonaise. Ancien vice-ministre russe de l'Energie jusqu'en 2002, ce fervent défenseur de l'atome participait cette semaine à une vidéo-conférence en direct de Moscou organisée par l'agence de presse officielle Ria Novosti. A la suite de la catastrophe de Tchernobyl, « je me suis battu pour que l'on n'interrompe pas vingt chantiers de centrales », raconte-t-il.

40 nouveaux réacteurs d'ici 2030

Certes, à la suite de la catastrophe de Fukushima, Vladimir Poutine, qui a toujours gardé la haute main sur le secteur énergétique, nucléaire compris, a ordonné une révision des 32 réacteurs russes en service. Le parc compte encore 15 RBMK, les mêmes types de réacteurs que Tchernobyl, mais ils ont subi un « lifting

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant