Viviani se dit chanceux

le
0

Après avoir été percuté par une moto suite à une chute collective dans la Trouée d'Arenberg dimanche lors de Paris-Roubaix, Elia Viviani a confié à La Gazzetta dello Sport se sentir miraculé.

La scène est passée inaperçue pendant la course mais elle a fait grand bruit suite à Paris-Roubaix ce dimanche. Dans la mythique Trouée d'Arenberg, une chute collective provoquée par l'Australien Mitchell Docker a bloqué la voie puis une moto est venue percuter l'Italien Elia Viviani. Victime d'une contusion au sternum, le sprinteur italien de la formation Sky a raconté au quotidien La Gazzetta dello Sport comment il a vécu cet accident qui aurait pu être bien plus grave. « C'est un miracle. Je m'en sors bien, je suis chanceux. Pour éviter la chute collective, je m'étais rabattu sur la droite de la route. Dix secondes plus tard, la moto m'a percuté par derrière en écrasant ma poitrine contre les barrières. Je n'ai pas pu respirer pendant quelques secondes, et ça me fait encore mal quand j'inspire, a déclaré Elia Viviani. J'ai eu très peur au début, puis je me suis calmé dans l'ambulance en voyant que la douleur ne s'aggravait pas. En regardant la vidéo, je réalise à quel point je suis chanceux. Je ne sais pas comment ça s'est passé, si le motard était trop près, ou distrait, ou s'il allait trop vite. Mais ça aurait pu être bien pire. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant