Vivendi veut éviter une amende de 1,2 md ?

le
0
Le groupe de médias cherche à mettre fin aux doutes des autorités de la concurrence brésiliennes concernant son rachat de la pépite des télécoms GVT. Sa filiale Canal+ dit rester ouverte à l'acquisition de l'espagnol Digital+.

Vivendi cherche à se sortir de la procédure dans laquelle il est embourbé depuis plusieurs mois concernant sa prise de contrôle du groupe de télécom brésilien GVT. Selon les informations de Reuters, Vivendi a adressé une proposition au régulateur brésilien de la concurrence. Au sein du groupe français de médias, on ne commente pas.

L'enquête de l'autorité brésilienne consiste à savoir si Vivendi disposait vraiment des 40% - minimum légal - du capital de GVT au moment où il a annoncé, en novembre 2009, qu'il en avait pris le contrôle. Une annonce qui aurait alors découragé l'espagnol Telefonica, qui voulait lui aussi s'offrir la pépite GVT.

De son côté, Vivendi a toujours plaidé non coupable et assuré à plusieurs reprises qu'il avait respecté la législation brésilienne tout au long du processus qui a mené à l'acquisition de GVT.

Si Vivendi parvient à clore le dossier, il pourrait échapper à la lourde sanction de payer jusqu'à 1,2 milliard d'euros d'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant