Vivendi pénalisé par les jeux vidéo et Free mobile

le
0
Vivendi pénalisé par les jeux vidéo et Free mobile
Vivendi pénalisé par les jeux vidéo et Free mobile

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Vivendi a fait état lundi d'une baisse de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel au premier trimestre, pénalisé par les revenus en berne des jeux vidéos et l'impact sur SFR de l'arrivée du nouvel entrant Free mobile.

Déstabilisé par les prix agressifs de Free, SFR a perdu au total 620.000 clients dans le mobile, soit environ 3% de son parc de 20,8 millions de clients, et essuyé une baisse de 7,0% de son chiffre d'affaires dans les services mobiles.

A titre de comparaison, le numéro un France Télécom a perdu environ 2,3% de ses clients mobiles sur la même période.

"Nous pensons que Free commence à s'essouffler", a indiqué le directeur financier de Vivendi, Philippe Capron, lors d'une conférence téléphonique, précisant que le rythme des départs était en voie de stabilisation.

Mais la remise à plat des tarifs provoquée par l'arrivée du nouveau concurrent début janvier risque de continuer à peser au cours des prochains mois sur l'opérateur qui prévoit toujours une baisse de 12 à 15% de son Ebitda sur l'ensemble de 2012, a précisé le directeur financier.

Pour faire face à cette nouvelle donne, "une réorganisation de grande ampleur se prépare", a déclaré Philippe Capron, en précisant qu'il était trop tôt pour donner des indications sur son contenu ou sur ses objectifs financiers.

Ce plan stratégique sera mis en oeuvre sous la houlette du nouveau PDG, Michel Combes, qui prendra ses fonctions au milieu de l'été.

Outre le redressement de la partie mobile, l'ancien directeur financier de France Télécom devra aussi s'atteler à la relance de l'activité fixe qui a enregistré 25.000 pertes d'abonnés au premier trimestre.

En dépit des difficultés de sa filiale, Vivendi a enregistré des résultats supérieurs aux attentes au premier trimestre, soutenus par la croissance de l'opérateur brésilien GVT (+35,0% à changes constants).

PRÉVISION 2012 RÉAFFIRMÉE

La maison de disque Universal Music Group a, elle, profité d'un nombre conséquent de sorties d'albums et du succès de nouveaux artistes comme Lana Del Rey ou Gotye qui lui permettent d'afficher sur la période un chiffre d'affaires en progression de 6,7%.

A contrario, la contribution d'Activision Blizzard aux résultats du conglomérat a fortement reculé sous l'effet notamment d'un calendrier de sortie de jeux vidéos moins fourni.

L'éditeur, qui a déjà publié ses chiffres du trimestre au début du mois, a signé un résultat opérationnel en baisse de 24,6% à 395 millions d'euros mais il a rassuré le marché en faisant état d'une stabilisation du nombre des abonnés à sa pépite "World of Warcraft" après plusieurs trimestres de baisse.

Au total, Vivendi a enregistré un chiffre d'affaires de 7,1 milliards d'euros, en recul de 0,9%.

Son résultat opérationnel (Ebita) s'est par ailleurs établi à 1,62 milliard d'euros, en repli de 4,9%, tandis que le résultat net a chuté de 13,4% à 823 millions.

Le marché tablait en moyenne sur un chiffre d'affaires de 6,88 milliards d'euros, un résultat opérationnel de 1,46 milliard d'euros et un résultat net de 756 millions, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le groupe a réaffirmé l'ensemble de ses objectifs pour 2012 dont sa prévision d'un résultat net ajusté supérieur à 2,5 milliards d'euros.

Avant la publication des résultats, le titre a terminé en recul de 2,74% à 12,43 euros. Depuis le début de l'année, il accuse une baisse de 24,1%.

Avec Leila Abboud, édité par Pascale Denis

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant