Vivendi négocie avec Etisalat la cession de 53% de Maroc Telecom

le
0
Vivendi négocie avec Etisalat la cession de 53% de Maroc Telecom
Vivendi négocie avec Etisalat la cession de 53% de Maroc Telecom

Le groupe français diversifié Vivendi a annoncé mardi entrer en négociations exclusives avec le géant émirati des télécommunications Etisalat pour lui céder sa participation de 53% dans Maroc Telecom, principal opérateur de télécommunications du royaume marocain."Le produit de cession en cash pour Vivendi s?élève à 4,2 milliards d?euros, dont 310 millions d?euros au titre du dividende 2012", précise le conglomérat français dans un communiqué."En tenant compte de la dette nette de Maroc Telecom, la transaction s?effectue sur une valeur d?entreprise proportionnelle de la participation de Vivendi de 4,5 milliards d?euros", ajoute-t-il.L?offre d?Etisalat valorise la participation dans Maroc Telecom à un prix par action de 92,6 dirhams marocains, détaille Vivendi.Cette cession est primordiale pour le groupe français, qui veut se recentrer sur le jeu vidéo, la télévision payante et la musique, et qui cherche à réduire sa dette.Vivendi souhaite "finaliser cette opération" avec Etisalat avant la fin 2013, "sous réserve de l?obtention des autorisations réglementaires requises au Maroc et dans les pays où Maroc Telecom est présent"."Des discussions vont se tenir en parallèle avec un consortium d?investisseurs institutionnels marocains dans le but de définir les conditions de son éventuel investissement", selon le communiqué.L'Etat marocain détient 30% de Maroc Telecom, coté à la Bourse de Casablanca, et veut s'assurer que le nouveau propriétaire de Maroc Telecom réalisera des investissements dans les infrastructures mobiles et haut débit.Etisalat était devenu le seul acheteur potentiel des 53% de Maroc Télécom que Vivendi veut vendre dans le cadre de son recentrage sur les médias après le retrait de l'offre du qatari Ooredoo (ex-QTel) à la mi-juin.Le géant français des médias et du divertissement et Emirates Telecommunications Corporation (Etisalat), l'une des plus grosses ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant