Vivendi lance une OPA sur Gameloft et veut redresser Canal+

le
0
Vivendi lance une OPA sur Gameloft et veut redresser Canal+
Vivendi lance une OPA sur Gameloft et veut redresser Canal+

Vivendi a annoncé jeudi une offensive tous azimuts pour parvenir à devenir "un leader mondial des contenus et des médias", avec le lancement d'une offre publique d'achat sur l'éditeur de jeux sur mobile Gameloft et une stratégie de redressement des comptes de Canal+ passant par un projet d'alliance avec BeIN Sports.Le groupe a fait ces annonces à l'occasion de la présentation de ses comptes 2015, marqués par une chute de 59% du bénéfice part du groupe à 1,932 milliard d'euros, sous l'effet des cessions de l'année précédente (SFR, Maroc Telecom et GVT).Sur une base ajustée, le résultat net s'établit en hausse de 11,3% à 697 millions d'euros, pour un taux de marge opérationnel à 10,2%, soit des performances en ligne avec les objectifs annoncés.Vivendi a dévoilé à cette occasion un projet d'OPA sur Gameloft au prix de 6 euros par action --contre 5,48 euros à la clôture jeudi--, selon un avis distinct de l'Autorité des marchés financiers (AMF), un niveau qui valorise la totalité de Gameloft à quelque 512 millions d'euros.Vivendi détient en date du 18 février 30,01% du capital et 26,72% des droits de vote de la société dirigée par Michel Guillemot, selon l'AMF.Gameloft est un actif "qui convient parfaitement à Vivendi", a souligné le président du directoire du groupe, Arnaud de Puyfontaine, au cours d'une conférence téléphonique.Le projet d'acquisition "s?intègre parfaitement dans la stratégie de développement du groupe comme un leader mondial des contenus et des médias", détaille Vivendi dans un communiqué, notant que "le segment des jeux pour mobiles est celui qui devrait connaître la plus forte croissance" ces prochaines années."Vivendi entend apporter à Gameloft de nouveaux leviers de développement, industriels et financiers", souligne-t-il.Mais la famille Guillemot, fondatrice de l'éditeur Gameloft, avait qualifié de l'entrée de Vivendi à son capital fin 2015 de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant