Vivendi lance son OPA sur Gameloft, avant de s'attaquer à Ubisoft ?

le
0
Vivendi lance son offensive dans les jeux vidéo. (© Vivendi / Ubisoft / Gameloft)
Vivendi lance son offensive dans les jeux vidéo. (© Vivendi / Ubisoft / Gameloft)

Cela ne pouvait pas durer bien plus longtemps. En franchissant, le 18 février, le seuil des 30% du capital de Gameloft, Vivendi a été obligé de lancer une OPA sur le solde des actions non détenues.

Conformément au droit boursier, le conglomérat dirigé par Vincent Bolloré offre un prix correspondant au cours le plus élevé auquel lui-même a acheté des actions de l’éditeur de jeux vidéo pour mobiles. En l’occurrence, 6 euros.

Le prix proposé représente une prime de 9,5% par rapport au dernier cours coté et de 50,4% sur celui d’avant les premiers achats de Vivendi, en octobre 2015.

Gameloft est ainsi valorisé 513 millions d’euros, soit deux fois le chiffre d’affaires réalisé l’an passé.

L’action de l’éditeur de jeux vidéo s’envole de 17% ce 19 février, autour de 6,40 euros, ce qui fait ressortir une capitalisation boursière de 547 millions.

La famille Guillemot sera difficile à convaincre

Les investisseurs semblent donc anticiper une surenchère. Ubisoft ou l’opérateur asiatique Gungho Online pourraient jouer le rôle de chevalier blanc.

Plus probablement, Vivendi pourrait être tenté de relever le prix de l’offre pour essayer de convaincre le clan Guillemot de céder sa participation.

Mais la famille bretonne, qui a fondé Gameloft en 1999 et détient 19% du capital (27% des droits de vote), ne sera pas facile à séduire, ayant maintes fois

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant