Vivendi conteste un verdict défavorable contre Liberty Media

le
0

PARIS (Reuters) - Vivendi a annoncé qu'un verdict rendu ce lundi dans le cadre d'un procès intenté par Liberty Media devant le tribunal fédéral du District sud de New York pourrait l'obliger à verser 765 millions d'euros de dommages et intérêts, ajoutant qu'il fera appel de cette décision.

"Le groupe entend user de toutes les voies de recours existantes pour faire annuler la décision ou réduire le montant des dommages-intérêts. Le jury a limité les dommages-intérêts que Vivendi pourrait être tenu de verser à 765 millions d'euros", précise le groupe de médias dans un communiqué.

"Vivendi considère qu'il existe de nombreux motifs de faire appel et reste convaincu qu'il n'a commis aucun manquement. Le groupe continuera de se défendre avec force, les motifs pour interjeter appel étant nombreux."

Dans son document de référence 2011, Vivendi note que fin mars 2003 Liberty Media et certaines de ses filiales "ont engagé une action contre Vivendi et Jean-Marie Messier et Guillaume Hannezo (les anciens dirigeants du groupe, NDLR) (...) sur la base du contrat conclu entre Vivendi et Liberty Media relatif à la création de Vivendi Universal Entertainment en mai 2002".

Dans le cadre d'un procès qui s'est ouvert en mai 2012, Liberty Media accuse Vivendi de "fraude" et de "déclaration trompeuse" sur l'état de ses comptes.

Benoît Van Overstraeten et Gwénaëlle Barzic

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant