Vivendi: accroîtrait encore la pression sur Telecom Italia.

le
0

(CercleFinance.com) - On savait déjà que Vivendi, qui est devenu le premier actionnaire de Telecom Italia (TI), veut peser sur la stratégie de l'opérateur télécoms italien. C'est toujours d'actualité au point que selon l'agence de presse Bloomberg, le conglomérat français envisagerait de faire “sauter” le directeur général de TI, Marco Patuano, s'il ne se conformait pas aux vues de Vincent Bolloré.

A la Bourse de Milan, l'action Telecom Italia a bondi hier de 5,7% et elle progresse encore ce matin de 1,1% à 1,01 euros. En revanche, à Paris, l'action Vivendi n'en profite pas : en baisse de près de 1% hier, elle se tasse encore de 0,2% ce matin, à 19,2 euros.

Selon Bloomberg, M. Patuano aurait rencontré, mercredi à Paris, la direction de Vivendi 'pour discuter de questions stratégiques comme la réduction des coûts, la réorganisation de l'activité domestique et l'avenir de la filiale brésilienne, Tim Participacoes SA', indique une dépêche.

Vivendi, dont le groupe Bolloré détient environ 14% du capital et dont Vincent Bolloré préside le conseil de surveillance, attendrait de M. Patuano qu'il fasse de Telecom Italia 'un groupe de médias axé sur le sud de l'Europe'.

Bloomberg calcule qu'au total, Vivendi a dépensé environ 3,5 milliards d'euros pour acquérir près du quart du capital (en retenant les actions ordinaires) de Telecom Italia. Et à ce jour, le groupe français commencerait à se montrer “impatient” : ainsi, le président du directoire de Vivendi, Arnaud de Puyfontaine, aurait rencontré des candidats pour, le cas échéant, remplacer M. Patuano s'il n'agissait pas dans le sens souhaité par Vincent Bolloré. Même si rien n'a été décidé à ce stade. A suivre.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant