Vivendi à la croisée des chemins

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - C'est une nouvelle page quasi-blanche qui s'ouvre dans l'histoire du groupe de médias. Entamée il y a deux ans, la revue des actifs s'est achevée en avril avec la vente de SFR, qui a succédé à celle de Maroc Telecom et de l'essentiel des parts dans Activision (dont Vivendi garde 5,8% du capital).

À l'issue d'une assemblée générale très symbolique, le 24 juin, Jean-René Fourtou?et?Jean-François Dubos ont, comme prévu, cédé à Vincent Bolloré et Arnaud de Puyfontaine les rênes d'un groupe recentré sur trois actifs : le leader mondial de la musique, Universal, le groupe de télévision Canal+ et l'opérateur brésilien GVT (haut débit et télévision payante).

Depuis l'annonce du recentrage en mars 2012, la dette nette de Vivendi, de 13 milliards d'euros à l'époque, a été résorbée et l'action a gagné 50%. Une hausse toutefois non-linéaire, avec un cours qui s'effrite depuis fin février. Car les investisseurs sont dans l'expectative.

Tout d'abord, la politique de distribution reste à préciser. Comme prévu, les actionnaires ont reçu 1 euro par action le 25 juin, soit 1,34 milliard d'euros. En 2014 et 2015, quelque 3,5 milliards supplémentaires seront distribués en dividendes et/ou rachats d'actions. Une fois la vente de SFR encaissée ? probablement en novembre ? il restera dans la besace de Vivendi une trésorerie nette de plus de 2 milliards d'euros.

Des acquisitions sont attendues, notamment

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant