Vivement l'année prochaine pour le PSG !

le
0
Vivement l'année prochaine pour le PSG !
Vivement l'année prochaine pour le PSG !

Avec 5 points en 4 matchs de Ligue 1, le PSG conclut un mois de décembre catastrophique, qui pourrait peser lourd à la fin du championnat. « On attend plus du PSG », reconnaît Laurent Blanc, qui promet du changement.

Un 0-0 symbolique. PSG - Montpellier aura donc servi de résumé si vous avez raté les derniers épisodes et, plus largement, le début de saison. Pas de jeu, pas d'envie, pas d'agressivité. Une seule occasion de but et une copie vierge offensive pour la deuxième fois de suite. Plus cet exercice 2014-2015 aura avancé, plus le PSG se sera disloqué, suscitant ennui, déception, voire colère. « Si on veut être champions, il faudra prendre plus de points dans la seconde partie, souffle Blanc. Il faudra être meilleurs, surtout dans le jeu. On n'aura pas été très beaux à voir. » Blanc conserve encore le mérite d'être lucide. Sa première saison aura été un rêve. La deuxième, qui risque d'être la seconde, n'a pas de cap, même si son équipe reste en course partout. « On n'a pas hypothéqué nos objectifs », remarque-t-il avec justesse.

Une osmose en danger. Les échos du camp des Loges expliquent une partie des problèmes. On parle d'un groupe en autogestion depuis septembre. Comme un manque de vie en dehors du terrain qui provoque un manque d'envie sur le pré. Il y aurait donc une forme de fracture entre l'effectif et son patron. Du point de vue de la cellule technique, l'analyse est radicalement différente. En privé, Blanc avoue s'épuiser à mettre les joueurs en garde sur des consignes qu'ils ne respectent pas. « Blanc a le sentiment que les joueurs l'entendent mais ne l'écoutent pas », soutient un proche. Parce qu'ils ne le considèrent pas comme un grand coach ? Ou parce que l'entraîneur manque d'autorité ?

Blanc va changer. Le champion du monde ne sautera pas dans les prochaines semaines parce que le propriétaire du club n'a pas la solution de remplacement. Malgré une trêve presque anecdotique ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant