Vive l'individualisme !

le
1
Le congrès de Nuremberg en 1938.
Le congrès de Nuremberg en 1938.

Le Point : L'individualisme est considéré généralement comme un défaut, or, pour vous, c'est une vertu. Pourquoi ?

Alain Laurent : Parce que c'en est une. D'où le titre de cette anthologie, L'Autre Individualisme, que je viens de publier. Ce que j'appelle ainsi c'est celui que définissent la plupart des dictionnaires : la reconnaissance de la souveraineté de l'individu. En psychologie, c'est un comportement indépendant et autonome, le contraire du suivisme. En politique, la valorisation de l'initiative privée, la volonté de privilégier le développement des droits et des responsabilités de l'individu ? par opposition au collectivisme. C'est l'application de la fameuse devise d'Emmanuel Kant : oser penser par soi-même. Quoi de plus stimulant et salutaire en ces temps de manipulation de masse sur Internet ? Or aujourd'hui, l'individualisme est défini uniquement comme l'impérialisme du moi, l'égoïsme, le repli sur soi. À gauche, il est accusé de dissoudre le « vivre ensemble ». Et les droites traditionalistes, souverainistes et bien sûr extrêmes ne sont pas en reste. Si on met dans cette catégorie l'islamisme et son communautarisme absolu, on peut même se demander si l'hostilité viscérale à l'individu libre ne s'est pas déplacée vers cet autre pôle de l'idéologie contemporaine. Il ne faut pourtant pas confondre des comportements individualistes extrêmes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku il y a une semaine

    vu sous cet angle ...vive l'individualisme !