Vitamine D : les Français carencés

le
0
L'Académie de médecine préconise d'augmenter les apports quotidiens pour les adolescents et les personnes âgées.

Des carences de plus en plus fréquentes, des apports insuffisants et «des recommandations inadaptées aux besoins» : l'Académie de médecine dresse un tableau plutôt sombre de la situation de la vitamine D en France. «Environ la moitié de la population française est carencée», expliquait mercredi, le Pr Bernard Salle lors de la présentation à la presse du rapport «Statut vitaminique, rôle extra-osseux et besoins quotidiens en vitamine D». «Mais si l'on considère que la valeur seuil est de 30 nanogrammes de 25 OHD (substance active dérivée de la vitamine D, NDLR) par millilitre de sérum sanguin, et non de 20 ng/ml, la proportion de personnes déficitaires passe à 70 %», insiste-t-il.

Ce constat est problématique car la vitamine D, en favorisant l'absorption intestinale du calcium, assure une bonne ossification et prévient un certain nombre de pathologies graves comme l'ostéoporose ou l'ostéomalacie, à l'origine de fractures chez le sujet âgé. Sans oublie

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant