Visitez les plus beaux repaires de méchants dans James Bond

le
0

EN IMAGES - À l’occasion de l’ouverture à La Villette de l’exposition James Bond 007, le Figaro immobilier vous propose une balade architecturale pour redécouvrir 8 des plus beaux bâtiments ayant abrité l’incarnation du mal dans la série.

S’ils sont abominablement cruels et dangereux, les méchants dans les films de James Bond ont plutôt bon goût lorsqu’il s’agit de se choisir un nid. Ou plutôt une aire, tant ils semblent apprécier les nids d’aigle comme le montre notre sélection. Alors que l’exposition James Bond 007 qui vient de s’ouvrir à Paris se concentre sur les objets fétiches, le design et l’art de vivre, Le Figaro Immobilier (déformation professionnelle oblige) se concentre sur les bâtiments qui ont marqué ces films.

Et comme l’agent secret est un électron libre sans aucune attache, ces maisons, bases, repaires sont toujours ceux de ses ennemis, les méchants. Parmi la longue série de bâtiments, nous avons privilégié ceux qui existent réellement et, idéalement, ceux qui sont accessibles au public.

Les années passent mais l’on retrouve certaines constantes lorsque les forces du mal doivent se choisir un toit. Globalement dans les James Bond, les méchants optent soit pour une architecture moderniste affirmée où alors pour de vénérables châteaux et monastères. Dans la première famille, on retrouve des constructions telle que le restaurant panoramique suisse Piz Gloria. À l’époque du film (1969), cette structure tournante était à la pointe de la modernité. Quasiment 50 ans plus tard c’est à nouveau un restaurant panoramique alpin qui est mis en avant dans Spectre mais il est installé en Autriche cette fois-ci et se présente comme un parallélépipède de verre et d’acier. L’architecte John Lautner a souvent les honneurs du cinéma et l’une de ses villas abrite une bagarre épique entre James Bond et deux assaillantes. Une autre de ses créations avait été mise en valeur par le film The Big Lebowski avant d’être offerte à la ville de Los Angeles.

Des repaires à s’offrir pour 4 à 9 millions d’euros

Et pour les amateurs de constructions plus classiques, on retrouve également l’un des superbes monastères des Météores, en Grèce, accroché à son piton rocheux. Ou encore un élégant palais indien, au sommet d’une colline du Rajahstan.

Quant à ceux qui souhaitent vivre à fond la légende James Bond (et qui en ont les moyens), sachez que certains de ces superbes décors sont à vendre. En fin d’année dernière, Le Figaro immobilier annonçait ainsi la mise en vente pour 4 millions d’euros de la villa de Spectre, à Marrakech. Et bien plus récemment encore, une résidence vue dans Les diamants sont éternels a sérieusement à la baisse son tarif de vente passant de 13,9 à 10,5 millions de dollars (voir ici l’article en anglais). Si les diamants sont éternels, les plus-values ne le sont pas forcément.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant