Visite surprise de Barack Obama en Afghanistan

le
0
BARACK OBAMA EN AFGHANISTAN
BARACK OBAMA EN AFGHANISTAN

par Steve Holland

BASE AERIENNE DE BAGRAM Afghanistan (Reuters) - Barack Obama est arrivé dimanche en Afghanistan pour une visite surprise de quelques heures aux troupes américaines stationnées sur la base aérienne de Bagram, près de Kaboul.

Parti samedi soir de Washington à bord d'Air Force One, le président américain est arrivé en Afghanistan après plus de 13 heures de vol.

En cette veille de Memorial Day, jour férié aux Etats-Unis en l'honneur des soldats américains morts pour la partie, il s'est adressé aux troupes stationnées sur la base et devait rendre visite à des militaires blessés.

"Je ne suis ici que pour une seule raison, vous remercier pour votre extraordinaire engagement", a-t-il lancé aux soldats présents à Bagram.

En revanche, il n'était pas prévu qu'il s'entretienne avec le président afghan sortant, Hamid Karzaï, ni avec d'autres responsables afin d'éviter toute accusation d'ingérence dans l'élection présidentielle en cours dans le pays. Le second tour opposera le 14 juin prochain l'ancien ministre des Affaires étrangères Abdullah Abdullah à Ashraf Ghani, ex-économiste à la Banque mondiale.

En refusant de signer le pacte bilatéral de sécurité avec les Etats-Unis qui aurait protégé les soldats américains de poursuites judiciaires en Afghanistan, le président afghan a contrarié la Maison blanche.

D'après Ben Rhodes, conseiller adjoint d'Obama à la sécurité nationale, Karzaï ne devait du reste être informé de la venue du président américain que peu de temps avant son arrivée.

"DES DÉCISIONS SOUS PEU"

La visite d'Obama, sa quatrième depuis son arrivée à la Maison blanche, survient alors que les forces américaines se préparent à un retrait après treize années passées sur le sol afghan. On s'attend à ce qu'il fasse connaître sous peu sa décision sur le nombre de soldats américains appelés à rester en Afghanistan après 2014 pour former les forces afghanes et mener des opérations de contre-terrorisme.

"Nous annoncerons probablement des décisions sous peu", a simplement dit Obama, précisant qu'il attendrait cependant que le pacte bilatéral de sécurité soit signé pour déterminer l'ampleur de la présence militaire post-2014.

Le nombre de soldats américains qui resteront après la fin de l'année devrait tomber bien en-dessous des 10.000 hommes. Il y en aujourd'hui 33.000. Au plus fort de la présence militaire américaine en Afghanistan, en 2011, le contingent était de 100.000 soldats. Ce déplacement intervient aussi en pleine vague de critique aux Etats-Unis sur la politique étrangère de l'administration Obama, jugée trop passive sur les dossiers syrien, ukrainien ou russe.

Barack Obama devrait répondre à ces critiques dans un discours programmé mercredi à West Point, la prestigieuse académie militaire américaine.

Certains de ses détracteurs devraient par ailleurs interpréter sa visite en Afghanistan comme une tentative de se racheter aux yeux des anciens combattants alarmés par les allégations sur la mauvaise gestion des centres médicaux fédéraux réservés aux militaires.

Plus de 2.100 soldats américains ont péri sur le théâtre afghan depuis le début de l'intervention, fin 2001.

(Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant