Visite surprise à Bagdad du secrétaire américain à la Défense

le
0

(Actualisé avec déclarations, précisions) BAGDAD, 23 juillet (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain à la Défense, Ashton Carter, a effectué jeudi une visite surprise à Bagdad où il s'est entretenu avec des dirigeants irakiens, dont le Premier ministre Haïdar al Abadi, qui tentent de reprendre l'avantage dans le combat contre l'Etat islamique. Ashton Carter, dont il s'agit de la première visite en Irak depuis qu'il est devenu en février secrétaire à la Défense, a expliqué avoir voulu se forger "sa propre opinion de l'évolution de la campagne" contre l'Etat islamique. L'Etat islamique s'est emparé il y a deux mois de Ramadi, chef-lieu de la province d'Anbar, étendant ainsi son emprise sur la vallée de l'Euphrate et infligeant une cuisante défaite au Premier ministre et à son armée soutenue par les Etats-Unis. Washington a réagi en juin en envoyant 450 soldats conseillers militaires supplémentaires en Irak afin d'aider les forces gouvernementales irakiennes et leurs alliés à combattre les djihadistes. Les effectifs américains, basés sur une nouvelle base militaire à Takaddoum, n'ont pas vocation à prendre part aux combats. ID:nL5N0YW2M0 Ce déploiement vise à encourager les tribus sunnites à rejoindre la bataille contre l'Etat islamique, et, selon un porte-parole du Pentagone, 1.800 membres de ces tribus ont été entraînés à Takaddoum depuis que la base a été créée. Ashton Carter a dit qu'il rencontrerait des responsables de la communauté sunnite, soulignant que leur participation à la lutte contre l'Etat islamique était primordiale. (Phil Stewart,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant