Visite de Manuel Valls : 1,6 milliard pour développer la métropole d'Aix-Marseille

le , mis à jour à 13:42
1
Visite de Manuel Valls : 1,6 milliard pour développer la métropole d'Aix-Marseille
Visite de Manuel Valls : 1,6 milliard pour développer la métropole d'Aix-Marseille

Manuel Valls est revenu ce vendredi à Marseille (Bouches-du-Rhône), comme il l'avait promis lors de sa précédente visite en février. Consacrée à la sécurité, elle avait été brouillée par des tirs à l'arme lourde dans le quartier de la Castellane quelques heures avant son arrivée. Ce vendredi matin, le Premier ministre a présidé un comité interministériel en présence de six ministres - Najat Vallaud-Belkacem (Education), Bernard Cazeneuve (Intérieur), Emmanuel Macron (Economie), Sylvia Pinel (Logement), Marylise Lebranchu (Décentralisation), Patrick Kanner (Ville, Jeunesse, Sports) - et de trois secrétaires d'Etat - Myriam El Khomri (Ville), Alain Vidalies (Transports) et Thierry Braillard (Sport). 

Ensuite, Manuel Valls a prévu de visiter l'usine d'Airbus Helicopters qui vient de décrocher un important contrat au Mexique. Au programme de cette journée marseillaise, plusieurs dossiers chauds : la sécurité, les financements de la future métropole Aix-Marseille mais aussi l'avenir de la SNCM.

1,6 milliard d'euros pour le développement la métrople d'Aix-Marseille. La visite de Manuel Valls s'inscrit dans la même logique que celle de son prédécesseur Jean-Marc Ayrault. L'idée est que la question sécuritaire ne pas pas être réglée sans un plan de développement urbain et économique. «L'urgence, c'est commencer à casser les ghettos urbains et la situation d'apartheid territoriale qui, ici, est une réalité», avait lancé le Premier ministre en février.

Cela va se concrétiser par la signature du nouveau plan Etat-région de la future métropole Aix-Marseille, qui doit voir le jour au 1er janvier 2016. Pour la période 2015-2020, une enveloppe d'environ 1,6 milliard d'euros devrait être mise sur la table. Cette somme devrait être consacrée à la rénovation urbaine, au développement du réseau de transports en commun mais aussi à la construction de logements sociaux, dans l'éducation notamment dans les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kurki le vendredi 29 mai 2015 à 09:14

    1,6 milliard, je rêve !!!! Encore de l'argent gaspillé !