Visite de Hollande aux Etats-Unis : quelques sujets qui fâchent au menu

le
0
Visite de Hollande aux Etats-Unis : quelques sujets qui fâchent au menu
Visite de Hollande aux Etats-Unis : quelques sujets qui fâchent au menu

François Hollande est attendu lundi aux Etats-Unis pour une visite d'Etat de trois jours. Le dernier président français à s'être rendu en visite d'Etat aux Etats-Unis avait été Jacques Chirac en février 1996. A la différence de ses prédécesseurs, l'actuel président français effectuera cette visite sans conjoint. Après la révélation d'une liaison avec l'actrice Julie Gayet, il s'est séparé de Valérie Trierweiler, qui avait été invitée à participer au voyage par le couple Obama. Aux yeux de deux Français sur trois, cette rupture «n'aura pas d'effet sur l'image de la France». Autre différence notable avec ses prédécesseurs sous la Ve République, François Hollande ne s'exprimera pas devant le Congrès. Motif : une «incompatibilité d'agenda», assure-t-on de source française.

QUESTION DU JOUR. Un président célibataire pour représenter la France, est-ce gênant ?

Lundi, dès son arrivée à Washington, François Hollande se rendra avec Barack Obama à Monticello (Virginie) pour y visiter la demeure de Thomas Jefferson, troisième président des Etats-Unis (1801-1809) mais aussi "ministre plénipotentiaire" à Paris à l'aube de la Révolution. «Le président Obama est heureux de montrer ce témoignage de notre histoire partagée au président Hollande», souligne-t-on à Washington. Mardi, François Hollande sera accueilli par 21 coups de canon à la Maison Blanche avant de s'entretenir avec son homologue américain dans le bureau ovale des dossiers brûlants (Syrie, Iran, Ukraine, Sahel et Libye) mais aussi des questions économiques.

Lors de sa visite sur la côte est, le président français décorera de la Légion d'honneur - une première - l'un des soldats inconnus inhumés au cimetière national d'Arlington, près de Washington, avant de participer mardi soir à un dîner d'Etat.

Point irritants et sujets qui fâchent

Les liens entre Barack Obama et François Hollande reposent sur «une relation ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant