Visite d'un émissaire nord-coréen en Russie la semaine prochaine

le
0

SEOUL, 14 novembre (Reuters) - La Corée du Nord va dépêcher en Russie un émissaire personnel du dirigeant Kim Jong Un pour une visite d'une semaine, annonce la presse officielle nord-coréenne. Cette nouvelle initiative du régime communiste pour sortir de son isolement sur la scène internationale intervient dans le cadre d'une active campagne diplomatique alors que le pays pourrait être l'objet d'une résolution de l'Onu le renvoyant devant la Cour pénale internationale (CPI). Dans un communiqué très bref, les autorités nord-coréennes précisent que Choe Ryong Hae, haut dirigeant du Parti des travailleurs et considéré comme un proche de Kim, se rendra "prochainement" en visite en Russie. Dans un communiqué publié sur son site, le ministère russe des Affaires étrangères annonce que Choe sera à Moscou lundi et qu'il se rendra ensuite à Khabarovsk, ville située à l'est de la Russie près de la frontière chinoise avant d'achever sa visite à Vladivostok, le 24 novembre. Une enquête des Nations unies avait conclu le 17 février que les dirigeants des services de sécurité nord-coréens et Kim lui-même pourraient être poursuivis pénalement pour avoir ordonné des actes de torture, de malnutrition volontaire et de meurtres. La Russie et la Corée du Nord, qui partagent une étroite frontière, prévoient de discuter d'une amélioration de leur coopération économique et commerciale ainsi que des "questions internationales d'intérêt commun", précise le communiqué du ministère russe. Choe avait rencontré le président chinois Xi Jinping l'an dernier en tant qu'émissaire de Kim Jong Un et s'était rendu en Corée du Sud en octobre pour une visite inattendue lors de la cérémonie de clôture des Jeux asiatiques à Séoul. (James Pearson; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant