Visé par une enquête, Henri Proglio nie tout trafic d'influence

le
4
VISÉ PAR UNE ENQUÊTE, HENRI PROGLIO NIE TOUT TRAFIC D'INFLUENCE
VISÉ PAR UNE ENQUÊTE, HENRI PROGLIO NIE TOUT TRAFIC D'INFLUENCE

PARIS (Reuters) - Le PDG d'EDF, visé par une enquête préliminaire pour "trafic d'influence", nie mardi avoir fait pression sur l'entreprise ou l'un de ses prestataires pour financer les spectacles de sa femme, la comédienne Rachida Khalil.

Henri Proglio reconnaît dans Le Monde qu'une association soutenue par EDF a financé son épouse en 2012 mais dit avoir immédiatement remboursé cette somme.

Les enquêteurs cherchent à savoir s'il a "sponsorisé" Rachida Khalil sur les fonds d'EDF, selon Le Point, qui a révélé dimanche l'information.

"Concernant EDF, je n'ai à aucun moment fait pression, ni sur l'entreprise ni sur aucun fournisseur ou prestataire pour faire financer les spectacles de ma femme", dit Henri Proglio dans un entretien au Monde.

"J'ai découvert après coup, en lisant un compte rendu de l'association Electra, que celle-ci avait versé 60.000 euros pour un de ses spectacles en septembre 2012", ajoute-t-il.

"Mais dès que j'ai vu cela, j'ai pris mon chéquier et remboursé rubis sur l'ongle l'argent donné par l'association, qui est financièrement soutenue par EDF."

Henri Proglio précise que Rachida Khalil, dont la comptabilité "est un peu artistique" - elle n'a déclaré aucun revenu pour 2011 -, vient de faire l'objet d'un contrôle et d'un redressement fiscal.

Mais les sommes qu'elle a perçues sont bien inférieures à celles citées par la presse, qui fait état de 1,8 million d'euros sur un an, dit-il.

Selon Le Point, la justice "cherche à éclaircir des flux financiers qui mènent jusqu'au Liban, avec des détours par le Luxembourg et la Suisse".

"La réalité, c'est qu'un de nos amis, résidant à Genève, où il est ambassadeur des Comores auprès des Nations unies, et qui dispose d'un compte dans une banque franco-libanaise de Genève, a effectué un virement pour financer un spectacle de Rachida", dit Henri Proglio au Monde. "Cela n'a rien à voir avec EDF. Il n'a aucune relation d'affaire avec EDF."

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le mardi 10 juin 2014 à 19:18

    Ou est le problème des intermittents du spectacle avec des sponsors pareils...Et encore une chance pour la France...

  • M638341 le mardi 10 juin 2014 à 13:02

    Toujours plus ..........

  • LeRaleur le mardi 10 juin 2014 à 12:43

    Comme Cahu., pt'être.

  • lorant21 le mardi 10 juin 2014 à 12:05

    Pourquoi avoir rendu l'argent alors? Bon, d'un autre côté, un député PS (Julien D.) ne savoit pas non plus déclarer ses impôts, confondait son argent et ceux d'une assiciation.... trop compliqué. ah les têtes en l'air...ouarfff.