Visas-La Turquie suivra les recommandations d'Erdogan

le , mis à jour à 16:19
1
 (Actualisé avec citations §9-10) 
    ANKARA, 9 mai (Reuters) - La Turquie prendra les mesures 
nécessaires pour obtenir une libéralisation des visas européens 
en faveur de ses ressortissants mais seulement dans le cadre 
défini par le président Recep Tayyip Erdogan, indique un 
porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, lundi. 
    Erdogan a critiqué vendredi les demandes émanant de 
Bruxelles en faveur d'une modification de la loi turque sur le 
terrorisme afin qu'Ankara se conforme aux critères politiques du 
bloc communautaire. 
    Le chef de l'Etat turc a déclaré qu'il n'était pas question 
que son pays modifie sa législation dans le domaine du 
terrorisme comme le réclame l'UE. 
    "Quand la Turquie est attaquée par des organisations 
terroristes et les pouvoirs qui les soutiennent directement ou 
indirectement, l'UE nous demande de changer la loi sur le 
terrorisme", a dit le président Erdogan lors d'un discours à 
Istanbul, vendredi. 
    "Ils disent : 'Je vais abolir les visas et c'est la 
condition.' Je suis désolé, nous faisons à notre manière et vous 
à la vôtre. Mettez-vous d'accord avec qui vous pouvez", a 
poursuivi le dirigeant turc. 
    La suppression des visas pour les ressortissants turcs fait 
partie des dispositions de l'accord conclu le 18 mars entre 
Ankara et Bruxelles afin d'endiguer l'afflux de migrants 
rejoignant les îles grecques à partir du territoire turc. 
    La Turquie a déjà réadmis sur son sol 386 migrants, dont 14 
Syriens, a indiqué Tanju Bilgic, porte-parole du ministère des 
Affaires étrangères. Cent vingt-cinq Syriens ont, en échange, 
été admis en Europe, conformément aux termes de l'accord. 
    Dans un communiqué diffusé lundi et apparemment destiné à 
clarifier ses propos de la semaine passée, Erdogan a affirmé que 
l'adhésion de son pays à l'Union européenne demeurait un 
objectif stratégique et qu'il espérait que la libéralisation de 
l'attribution des visas puisse accélérer le processus. 
    "L'adhésion à l'UE, objectif stratégique pour la Turquie, 
sera une source de stabilité et d'inspiration pour la région", 
écrit Erdogan dans ce communiqué dont la publication correspond 
avec la Journée de l'Europe. 
    "J'espère que l'accord sur l'exemption de visa va apaiser 
une partie des frustrations provoquées par plus de 50 années 
d'attente aux portes de l'Union européenne et que cela va 
accélérer le processus d'adhésion de la Turquie", poursuit-il. 
     
     
     
 
 (Tulay Karadeniz; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • acharbi1 il y a 7 mois

    La rentrée de la Turquie ,est suicidaire pour l'Europe .Islamisation =désordre en Europe