Visas-La CE accueille fraîchement l'initiative franco-allemande

le
0
    BRUXELLES, 29 avril (Reuters) - La Commission européenne a 
fraîchement accueilli vendredi une proposition de la France et 
de l'Allemagne pour faciliter l'accès à l'Union européenne par 
des ressortissants étrangers comme les Turcs sans visa. 
    Berlin et Paris ont adressé cette semaine un courrier à 
leurs partenaires européens proposant un mécanisme de contrôle 
renforcé dans les cas de hausse trop importante des demandes 
d'asile, de séjours prolongés ou de refus de réadmission. 
    L'initiative franco-allemande apparaît comme un moyen 
d'apaiser les craintes de certains Etats de l'Union face à la 
libéralisation du régime des visas pour les Turcs, les Géorgiens 
et les Ukrainiens. 
    Selon le dispositif franco-allemand, chaque pays du bloc 
communautaire aurait la possibilité de rétablir pour six mois le 
système du visa pour les ressortissants d'un pays extérieur. 
Cette mesure ne pourrait être remise en cause que par un vote à 
la majorité qualifiée des pays membres. 
    La Commission annoncera mercredi si elle recommande ou non 
cette libéralisation du régime des visas promise par Bruxelles à 
la Turquie dans le cadre de leur accord conclu le 18 mars 
dernier pour tenter de régler la crise migratoire. 
    Les Européens attendent des autorités turques qu'elles 
remplissent au préalable 72 conditions techniques et légales. 
    Paris et Berlin présentent leur initiative comme un 
"mécanisme de sécurité" mais la Commission européenne fait 
valoir que la réglementation en ce domaine possède déjà une 
clause prévoyant la suspension du droit de libre-circulation que 
peuvent activer les pays de l'UE. 
    "La Commission n'a pas l'intention de proposer une révision 
du mécanisme de suspension existant", a déclaré une porte-parole 
de la Commission européenne. 
    Paris et Berlin font valoir que la procédure actuelle est 
trop lente, pouvant prendre jusqu'à neuf mois à partir du moment 
où est constaté un accroissement substantiel des arrivées de 
ressortissants étrangers. 
     
 
 (Paul Taylor; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant