Virus Ebola : test négatif pour l'homme hospitalisé au Canada

le
0
Virus Ebola : test négatif pour l'homme hospitalisé au Canada
Virus Ebola : test négatif pour l'homme hospitalisé au Canada

Des tests en laboratoire d'échantillons prélevés sur un homme ayant développé au Canada les symptômes d'une fièvre hémorragique, comme celle provoquée parle virus Ebola, indiquent qu'il n'est pas atteint du virus mortel, a indiqué mardi un responsable canadien.

Il s'agit d'«un adulte de sexe masculin qui a récemment voyagé en Afrique de l'Ouest est gravement malade dans un hôpital de Saskatoon (ouest du Canada) avec une forte fièvre et d'autres symptômes», avait précisé lundi soir le ministère de la Santé de la province canadienne de la Saskatchewan.

Cet homme qui s'était déplacé pour son travail «revenait du Liberia», a souligné Denise Werker, directrice adjointe de la direction provinciale de la santé, en évoquant des symptômes s'apparentant à la fièvre Ebola.

Six cas de fièvre au Libéria et deux autres en Sierra Leone

Or, lundi, les autorités de santé du Libéria avaient détecté six cas de fièvre Ebola, dont cinq sont déjà morts: quatre femmes et un petit garçon. Le sixième cas est une fillette, actuellement «sous traitement».

Ces personnes, dont les nationalités n'ont pas été précisées, étaient venues du sud de la Guinée pour se faire soigner dans des hôpitaux du nord du Liberia, dans la région de Lofa, près de la frontière, selon le ministre.

Déjà 61 morts depuis janvier en Guinée 

Deux cas suspects ont également été enregistrés en Sierra Leone, pays voisin de la Guinée, épicentre d'une épidémie d'Ebola. Dans ce pays, au moins 61 personnes sont mortes en Guinée de fièvre hémorragique depuis janvier. Plusieurs des 87 cas identifiés ayant été confirmés comme étant dus au virus Ebola, l'un des plus mortels et des plus contagieux pour lequel il n'existe aucun vaccin ou remède

L'épidémie s'est déclarée la semaine dernière dans le sud de la Guinée dans une zone proches des frontières avec la Côte d'Ivoire, le Liberia et la Sierra Leon, pays où le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant