Virgin Megastore placé en redressement judiciaire

le
1
PLACEMENT EN REDRESSEMENT JUDICIAIRE POUR VIRGIN MEGASTORE
PLACEMENT EN REDRESSEMENT JUDICIAIRE POUR VIRGIN MEGASTORE

PARIS (Reuters) - Le groupe Virgin Megastore, qui a déposé le bilan la semaine dernière, a été placé lundi en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Paris, a-t-on appris auprès de la direction et des syndicats.

Le tribunal, devant lequel s'étaient rassemblés des salariés de la chaîne de distribution de produits culturels et multimédias, a décidé de placer le groupe sous observation pendant quatre mois avec la nomination d'un administrateur judiciaire.

Il a fixé la prochaine audience au 21 mars.

"Les salariés peuvent espérer que nous trouvions les meilleures solutions pour qu'ils gardent leurs emplois et qu'ils puissent rester dans une entreprise telle que Virgin", a déclaré la présidente de Virgin, Christine Mondollot, à la presse.

"En tout cas, seuls, nous n'étions pas capables de trouver une solution puisque nous n'avions plus les moyens (financiers) de le faire, mais grâce au tribunal, nous avons travaillé sur une solution. Effectivement nous avons besoin de l'aide d'un administrateur judiciaire pour pouvoir trouver des solutions pour Virgin", a-t-elle ajouté.

Virgin Megastore emploie un millier de salariés et possède 26 magasins en France.

Les syndicats, qui dénoncent une "incurie de gestion" et imputent la situation actuelle à Butler Capital Partners, actionnaire majoritaire du groupe, ont exprimé leur satisfaction à voir la justice privilégier le redressement à la liquidation.

"Après, j'ai un peu peur que les délais soient extrêmement serrés", a estimé Guy Olharan, délégué CGT et représentant de l'intersyndicale, à la sortie de l'audience. "Pour autant, on va se mettre au travail tout de suite et on va se rapprocher de l'administrateur pour montrer notre détermination à travailler avec lui et à conduire ce dossier de redressement."

La société, qui a déjà réduit ses effectifs de 200 salariés en deux ans, est en perte depuis quatre ans, selon une porte-parole du groupe qui explique cette situation par le coût trop élevé des loyers que doit verser le groupe en France au regard de la taille importante de ses magasins.

Virgin Megastore pâtit en outre de la chute de 70% du marché des CD enregistrés sur 10 ans, tandis qu'en quatre ans les ventes de DVD ont baissé de 15% et que, pour la première fois en 2012, celles des livres ont été négatives (-3%).

La dette de l'entreprise, dont la Fnac est la grande concurrente, est estimée à 22 millions d'euros.

Le groupe Virgin du milliardaire britannique Richard Branson avait cédé en 2001 la chaîne de magasins au groupe de médias Lagardère, qui en détient toujours près de 20%.

Marine Pennetier, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • je.salwa le lundi 14 jan 2013 à 19:15

    Les salariés de Virgin pourraient-ils encore conserver les emplois en réalisant un RES, avec un nouveau modèle économique restant à trouver ?L'association SOS Dépôt de bilan (http://www.sosdepotdebilan.com/reprise-entreprise-par-les-salaries.php) pourrait-elle les y aider ? Et/ou les Scop ?