Virbac boucle l'acquisition des actifs vétérinaires d'Eli Lilly

le
0
VIRBAC BOUCLE L'ACQUISITION DES ACTIFS VÉTÉRINAIRES D'ELI LILLY
VIRBAC BOUCLE L'ACQUISITION DES ACTIFS VÉTÉRINAIRES D'ELI LILLY

PARIS (Reuters) - Le laboratoire vétérinaire Virbac a bouclé l'acquisition pour 410 millions de dollars (342 millions d'euros) de deux antiparasitaires pour chien à l'américain Eli Lilly, une opération qui va lui permettre de se renforcer sur un territoire et un segment de marché stratégiques.

La transaction, de loin la plus importante réalisée à ce jour par le groupe français, est la conséquence du rachat par Eli Lilly de la division de santé animale de Novartis que la Federal Trade Commission a autorisée, moyennant la cession de ces produits vétérinaires.

Ainsi, Virbac va devenir propriétaire de la gamme Sentinel de Novartis qui compte un antiparasitaire interne (vers du coeur) et un externe (puces, tics).

Le montant de la transaction "est assez élevé mais il est justifié par la valeur de la marque Sentinel aux Etats-Unis et les perspectives que cela donne à notre filiale américaine", a expliqué Eric Marée, le président du directoire de Virbac.

La société attend des synergies "substantielles" de ce rachat qui aura un effet relutif au niveau de son Ebitda dès 2015, a-t-il ajouté au cours d'une conférence de presse téléphonique. Il le sera "de façon certaine" sur le bénéfice par action en 2016 "et peut-être dès 2015, cela dépend de questions comptables", a-t-il poursuivi.

Grâce à cette acquisition, Virbac devrait réaliser en 2015 sur le marché américain des animaux de compagnie un chiffre d'affaires d'environ 230 millions de dollars, contre 130 millions en 2014, et sa part de marché passera de 4% à 6,5-7%.

Le groupe y sera aidé grâce au ralliement à ses propres troupes commerciales américaines d'une partie des équipes de Novartis, ce qui doublera ses forces Outre Atlantique à 160 personnes.

Au final, Virbac se rapprocherait de ses grands concurrents du marché des animaux domestiques que sont Merial, la filiale de Sanofi, Merck ou Boehringer.

L'action Virbac a clôturé vendredi à 174,2 euros faisant ressortir une capitalisation boursière de près de 1,5 milliard d'euros. La famille Dick contrôle 49,70% du capital de Virbac et 65,70% de ses droits de vote.

(Noëlle Mennella, édité par Juliette Rouillon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant