«Violeur des campings» : une seule agression avérée

le
0
Cinquante gendarmes recherchent le suspect d'une agression sexuelle perpétrée sur une fillette, dans un camping en Ardèche. Mais le parquet de Privas n'établit aucun lien avec d'autres affaires similaires. De quoi mettre à mal la théorie d'un «violeur des campings».

Les déclarations du vice-procureur de la République suffiront-elles à apaiser les esprits, après les rumeurs courant au sujet d'un «violeur des campings»? Un homme d'une quarantaine d'année est activement recherché pour avoir agressé sexuellement mardi soir une jeune fille de 11 ans qui dormait dans une tente, non loin de la caravane de ses parents, dans un camping de l'Ardèche, à Saint-Didier-sous-Aubenas. Ce vendredi, le parquet de Privas, chargé de l'enquête, a affirmé n'avoir été saisi que d'une seule agression sexuelle, soulignant que suite à des examens médicaux, «aucune autre n'était avérée.»

«Ne pas céder à la psychose»

Jeudi, selon RTL, le suspect, décrit par des enquêteurs comme un «prédateur sexuel», était initialement soupçonné d'avoir violé la petite fille, mais aussi son amie présente dans la tente. Le Dauphiné Libéré avait également rapproché l'affaire de quatre agressions sexuelles de mineures perpétrées dans des campings du

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant