Violents combats dans la ville de Taëz au Yémen

le
0

LE CAIRE, 22 octobre (Reuters) - Une vingtaine de miliciens chiites ont péri dans de violents affrontements jeudi à Taëz, la troisième ville du Yémen qu'ils avaient bombardée la veille à coups de roquettes, ont affirmé les forces progouvernementales. Taëz, souvent considérée comme la capitale culturelle du pays, a subi de lourdes destructions depuis qu'elle est devenue l'un des principaux terrains de confrontation entre d'un côté les rebelles chiites houthis alliés aux partisans de l'ancien président Ali Abdallah Saleh et de l'autre les forces loyales au président Abd-Rabbou Mansour Hadi. La ville est divisée entre les deux camps. Depuis la fin mars, début de l'offensive aérienne de la coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite qui appuie les forces du président Hadi, les combats ont fait au moins 5.400 morts au Yémen. (Mohammed Ghobari; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant