Violents combats à Benghazi, dans l'est de la Libye

le
0

(Précisions, bilan provisoire) BENGHAZI, Libye, 15 octobre (Reuters) - De violents combats entre des miliciens islamistes et les forces spéciales de l'armée libyenne, appuyées par des habitants, ont fait au moins quatre morts et huit blessés parmi les militaires mercredi à Benghazi, la grande ville de l'est de la Libye, a-t-on appris de sources médicales. Les deux camps se disputent depuis plusieurs mois le contrôle de la capitale de la Cyrénaïque, d'où était parti en 2011 le soulèvement contre Mouammar Kadhafi. Les fusillades ont éclaté dès le début de la matinée dans plusieurs quartiers de la ville. Des avions de combat, appartenant probablement aux forces du général à la retraite Khalifa Haftar, qui s'est allié aux gouvernementaux et a juré en mai dernier de débarrasser Benghazi et sa région des islamistes, ont ensuite bombardé des positions ennemies, ont rapporté des habitants. Selon le Premier ministre libyen Abdallah al Thinni et le porte-parole du général Haftar, Mohamed El Hedjazi, l'armée a réussi à prendre le contrôle du camp du 17-Février et en a chassé les miliciens islamistes du groupe "Majlis al Choura". "Le secteur de Benghazi est maintenant sécurisé", a dit le Premier ministre à la chaîne de télévision Sky News Arabia. Dans l'ouest de la ville, des roquettes ont atteint un réservoir de produits chimiques servant à nettoyer les oléoducs et appartenant à la compagnie libyenne Al Djouf. L'incendie a pu être éteint, a précisé un responsable du syndicat des travailleurs du pétrole. (Ayman al-Warfalli et Feras Bosalum; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant