Violente charge de Mikhaïl Khodorkovski contre Poutine

le
0

LONDRES, 26 février (Reuters) - L'ancien oligarque russe Mikhaïl Khodorkovski s'est livré jeudi, lors d'un discours à Londres, à une violente charge contre le président Vladimir Poutine qu'il a présenté comme un "roi nu". "Poutine, torse nu, n'a rien d'un puissant chef... Le roi est nu", a dit l'opposant, gracié par le président russe fin 2013 après avoir passé dix ans en prison pour fraude et évasion fiscale. L'ancien magnat du pétrole, exilé à l'Ouest, a affirmé que la situation de l'économie de son pays ne pouvait qu'aller en s'aggravant et a prédit à terme une "guerre des clans" au sommet de l'Etat russe. Il a appelé les Occidentaux à nouer des liens avec l'opposition en Russie afin de mettre un terme à l'"ère Poutine". Khodorkovski, ancien patron du géant pétrolier russe Ioukos que Vladimir Poutine a un jour comparé à Al Capone, s'exprimait à l'invitation du groupe de réflexion de Chatham House. "Demain, quand le régime changera, il vous faudra construire une nouvelle relation (avec les dirigeants russes) et vous aurez très peu de temps pour le faire", a-t-il dit. Pour lui, le pouvoir de Poutine est déjà en déclin mais sa chute peut prendre beaucoup de temps, "peut-être dix ans". "La Russie devra assister à une longue agonie au chevet de l'empereur malade. Ce sera douloureux pour la population et dangereux pour l'Occident", a-t-il jugé. Il a prédit une escalade dans le conflit ukrainien car les ambitions de Poutine, selon lui, sont très grandes. "Il rêve de parvenir à un accord avec les Etats-Unis sur l'ordre du monde, un monde divisé en zones d'influence, où les autres ne peuvent intervenir." (Dmitry Zhdannikov, Guy Kerivel pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant