Violences policières : le tract de la CGT fait grincer les politiques

le , mis à jour à 00:22
7

L'affiche du syndicat Info'com de la CGT pour dénoncer les violences policières, qui a semé l'émoi chez les policiers, ne plaît pas aux politiques non plus ce mardi.

« Scandaleux, indigne, honteux », pour Eric Ciotti (LR) qui, sur France Info, fustige la CGT. « Ce syndicat s'est discrédité. (...) A mesure que sa crédibilité diminue, il est contraint à la surenchère. Moi je demande très clairement ce matin au ministre de l'Intérieur de déposer plainte contre la CGT ».

« Immonde » pour Florian Philippot (FN). Comme Ciotti, le vice-président du FN estime sur iTélé que « la CGT reçoit des millions chaque année de l'Etat, des collectivités, pour faire ça. Elle ferait mieux de défendre les salariés d'une manière un peu plus sérieuse plutôt que de commettre ces horreurs ».

« Inutile, choquante et insultante », pour Bruno Le Maire (LR). Le député de l'Eure et candidat à la primaire à droite estime qu'elle porte atteinte à « nos forces de l'ordre qui font un travail exceptionnel pour nous protéger ».

Affiche de la #CGT : inutile, choquante et insultante pour nos forces de l'ordre qui font un travail exceptionnel pour nous protéger !— Bruno Le Maire (@BrunoLeMaire) 19 avril 2016

Nadine Morano (LR) demande des excuses. « Honte à la CGT qui doit retirer immédiatement son affiche », estime sur Twitter l'ancienne ministre sarkozyste Nadine Morano. La candidate à la primaire à droite demande que le syndicat présente « des excuses à la police ».

Honte à la CGT qui doit retirer immédiatement son affiche et présenter des excuses à la police pic.twitter.com/VGphjR9fgZ— Nadine Morano (@nadine__morano) 19 avril 2016

« Irresponsable, inqualifiable » pour Gérard Larcher (LR). Le président du Sénat est furieux : «insulter la police: irresponsable ! Pendant l'état d'urgence: inqualifiable ! Soutien à nos forces de l'ordre », s'est-il emporté sur Twitter.

#CGT ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • g.joly1 il y a 8 mois

    oban07 non. ce château appartient au Comité d'entreprise de la RATP dirigé par la CGT, pas à la CGT. C'est un centre de vacances pour le personnel de la RATP qu'il soit ou non syndiqué, à la CGT ou pas comme dans tous les CE.

  • oban07 il y a 8 mois

    Château de Fontenay-les-Briis propriété de la branche CGT de la RATP. Situé aux portes de Paris dans un parc de 74 hectares, dont près de 40 hectares de forêt, avec deux cours de tennis, deux restaurants, un mini-golf, un étang à truites, et trente chambres :

  • g.joly1 il y a 8 mois

    M8252219 : La CGT n'a pas de "châteaux". Ces derniers existent bel et bien mais sont la propriété de Comités d'entreprise dirigés par la CGT (parce qu'élue) ou par d'autre syndicats (si la majorité a changé). Ce sont des centres de vacances pour les bénéficiaires des CE c'est à dire les salariés de l'entreprise et leur ayants-droits et notamment des "colonies" pour leurs enfants.. Le droit aux congés payés : une grande conquête du Front populaire conquis de haute lutte par la CGT.

  • jbellet il y a 8 mois

    Pas que la police ! Ce tract est un scandale. . La cgt doit être condamnée pour ses propos indignes

  • 445566ZM il y a 8 mois

    Nos forces de l'ordre sont démotivées. Leur attitude peut être résumée par: "eh, les jeunes, vous pouvez tout casser mais ne vous faites surtout pas mal, ce serait encore de notre faute".

  • M8252219 il y a 8 mois

    La CGT elle se contente de détruire notre économie et de tuer les entreprises SNCM , SNCF , EDF, elle pourra après se retirer dans ses 13 châteaux .

  • M8252219 il y a 8 mois

    A force de fricoter avec les communistes voila ce que le gouvernement récolte . Déliquescence , irresponsabilité des gouvernants.