Violences en Ukraine : Merkel reçoit Hollande puis Porochenko à Berlin

le
0
Violences en Ukraine : Merkel reçoit Hollande puis Porochenko à Berlin
Violences en Ukraine : Merkel reçoit Hollande puis Porochenko à Berlin

Le regain de violence en Ukraine est au centre d'une rencontre entre Angela Merkel et François Hollande, ce lundi, à Berlin. La chancelière allemande recevra le président français à 17 heures pour un entretien bilatéral où il devrait être question également de la crise des réfugiés en Europe. Une heure plus tard doit se joindre à eux Petro Porochenko, avant une brève conférence de presse annoncée à 18h45, suivie d'un dîner de travail. L'objet officiel de cette rencontre est «la situation en Ukraine ainsi que la mise en application des mesures des accords de Minsk».

C'est la première fois depuis la signature en février de ces accords de paix, au terme de négociations marathon, que les dirigeants allemand, français et ukrainien se retrouvent ensemble. Vladimir Poutine est cette fois absent, ce que Kiev présente comme le fait que «la France et l'Allemagne sont dans le même bateau que nous», selon une source ukrainienne. A Paris, toutefois, on réfute toute volonté d'une «quelconque bataille diplomatique contre la Russie».

Les accords de paix de Minsk 2 avaient permis d'instaurer une trêve plus ou moins respectée dans un conflit ayant tué 6.800 personnes en 16 mois, dont 1.500 depuis la signature de ces accords. Mais une nouvelle montée des tensions est apparue récemment dans l'est de l'Ukraine, Kiev et les séparatistes ayant annoncé lundi dernier la mort de 10 personnes, dont huit civils, tout en faisant état d'intenses bombardements. Ce regain de violences a été condamné par l'Union européenne et l'ONU, tandis que Kiev et les Etats-Unis ont mis en cause la Russie, accusée de soutenir militairement les rebelles et d'avoir déployé ses troupes en Ukraine. Moscou, qui rejette toute implication militaire, a pour sa part accusé les Ukrainiens de préparer une offensive contre les séparatistes.

Ce lundi marque justement le jour de la fête de l'Indépendance de l'Ukraine, un anniversaire aux alentours duquel Petro ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant