Violences en Tunisie contre une exposition

le
0
Un couvre-feu nocturne a été décrété mardi dans huit régions en raison d'émeutes menées par des salafistes opposés à une exposition jugée insultante pour les musulmans.

La tension n'était toujours pas retombée mardi en Tunisie. Plusieurs localités, outre la capitale, Tunis, ont été le théâtre, lundi et mardi, d'attaques de postes de police, de sièges syndicaux et de partis politiques, et d'un tribunal par des groupes mêlant salafistes et casseurs. L'origine de leur colère? Une exposition à La Marsa, dans la banlieue nord de Tunis, dont des œuvres ont été jugées «choquantes» et «indécentes» au regard de l'islam.

Les œuvres incriminées sont notamment deux toiles de l'artiste Mohamed Ben Slama. L'une, «Femme au couscous à l'agneau» représente une femme quasi nue avec en arrière plan des hommes barbus, l'autre montre des fourmis sortant du cartable d'un petit garçon et formant le nom d'Allah. Un autre tableau représentant un Superman barbu portant un homme également barbu dans ses bras a aussi déclenché le courroux des islamistes.

160 arrestations

La tension a commencé à monter dimanche, dernier jour de l'exposition

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant