Violences en Égypte : le gouvernement tente de se montrer ferme

le
0
Le gouvernement a tenu dimanche une réunion de crise au lendemain de violents affrontements confessionnels au Caire qui ont fait 12 morts. Des mesures de sécurité vont être prises.

Le gouvernement égyptien tente de reprendre la main au lendemain d'affrontements entre musulmans et chrétiens au Caire. Il a assuré dimanche qu'il prendrait des mesures contre les attaques de lieux de cultes. Les autorités vont «frapper d'une main de fer tous deux qui cherchent à nuire à la sécurité de la nation», a déclaré le ministre de la Justice, Abdel Aziz al-Gindi, à l'issue d'une réunion de crise après les violences qui ont fait 12 morts samedi soir.

Pour cela, le gouvernement devrait appliquer de manière immédiate «les lois qui criminalisent les attaques contre des lieux de culte et contre la liberté de croyance», a indiqué le ministre. Les lois antiterroristes pourraient être utilisées contre les fauteurs de troubles. Un couvre-feu a été imposé dans le secteur des affrontements jusqu'à lundi matin, a indiqué la télévision d'Etat. Selon le gouvernement, ces violences sont le fait de fidèles au régime du président Hosni Moubarak chassé du pouvoir

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant